Bozar héberge le Musée de l’Afrique centrale

Le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (photo) propose dès ce vendredi un espace réservé au Musée royal de l’Afrique centrale de Tervuren, qui a fermé ses portes début décembre pour 3 ans de rénovation. Installations temporaires, maquette des travaux, atelier pour enfants et "Studio Congo " figurent au programme, jusqu’en 2017.

L’espace commun AfricaMuseum@BOZAR est présenté comme un forum de rencontre du Musée royal de l'Afrique centrale (MRAC) installé au Palais des Beaux-Arts pendant sa rénovation jusqu'en 2017. Il abrite un atelier pour le jeune public, le "Studio Congo", une présentation de la rénovation autour de la maquette du projet, ainsi que des installations temporaires.

Les thématiques retenues pour ces installations sont liées au musée. La première installation concerne les publications du MRAC depuis la création de l'institut en 1898. Quarante mètres linéaires de livres retracent l'histoire et la production de cette institution comme centre de recherche et de connaissances. À côté de la ligne du temps, des ouvrages sont présentés en consultation pour le public.

"Nous avons engagé une collaboration particulière avec Bozar, où nous restons présents pendant toute la période de fermeture", explique le Musée de Tervuren. Ce n'est pas la première fois que les deux musées collaborent. En 2010, ils avaient organisé ensemble le festival Visionary Africa.

Bozar et le MRAC présenteront aussi des expositions temporaires communes ces prochaines années. "La coopération entre les deux institutions fédérales est l'occasion de combiner leurs atouts complémentaires et présenter une image positive et productive de l'Afrique contemporaine", explique la direction du Bozar.

Le Musée de Tervuren en "tournée"

D'autres musées accueilleront des objets et des œuvres issues du MRAC durant les trois ans de travaux de rénovation. Le musée devient ainsi un 'musée Pop-up'. Il apparaîtra notamment au MAS à Anvers et Mu.Zee à Ostende.

"Durant les travaux de rénovation, les pièces maîtresses de nos salles voyageront dans les lieux les plus divers. Nous nous retrouvons ainsi à Los Angeles, à Paris, à New York ou en Floride", indique encore la direction du Musée royal de l’Afrique centrale.