Sept Belges participent au Reine Elisabeth de chant

Quelque 73 candidats originaires du monde entier ont été admis à participer aux épreuves publiques du célèbre concours musical belge, qui est dédié cette année au chant et débutera le 14 mai au centre d’art Flagey à Bruxelles. Parmi eux, 7 jeunes chanteurs belges (photo d'archives).

Le jury de la présélection du Concours de chant a visionné mi-février pas moins de 214 DVD envoyés du monde entier par autant de jeunes chanteurs. Présidé par Arie Van Lysebeth, ce jury était composé des chanteurs et pédagogues Renée Auphan, Maria Bayo, Marius Brenciu, Helmut Deutsch, et les Belges Sophie Karthäuser et José Van Dam (photo).

Parmi les 73 candidats qui ont finalement été admis à prendre part aux premières épreuves, on compte 57 femmes et 16 hommes, de 27 nationalités différentes. Parmi eux 3 basses, 4 barytons, 7 ténors, 2 contre-ténors, une contralto, 14 mezzo-sopranos et 42 sopranos.

Les sept candidats belges admis sont Charles Dekeyser (basse), Jodie Devos (soprano), Guillaume Houcke (contre-ténor), Anna Pardo Canedo (soprano), Sheva Tehoval (soprano), Ivan Thirion (baryton) et Annelies Van Gramberen (soprano).

Le Concours international Reine Elisabeth de Belgique de chant se terminera le 31 mai. La dernière édition dédiée au chant remonte à mai 2011. Le ténor belge Thomas Blondelle (photo) avait alors terminé deuxième, derrière la soprano coréenne Hong Haeran.

Plus de 75 ans d'excellence musicale

Le Concours international Reine Elisabeth de Belgique pour le piano, le violon et la composition fut créé en 1937 et portait alors le nom du violoniste et compositeur belge Eugène Ysaÿe.

La Reine Elisabeth, la grand-mère du roi Albert II, et Ysaÿe (photo) étaient à l'origine de ce projet ambitieux.

Interrompu par la Seconde Guerre mondiale, le concours reprit en 1951, sous le nom de Concours musical international Reine Elisabeth de Belgique. Il se dote chaque édition d’un prestigieux jury de solistes et pédagogues de tout grand renom.

Depuis 1988, le concours est également ouvert au chant. Les sessions annuelles du Reine Elisabeth sont dédiées alternativement au piano, au violon et au chant. Le concours de composition a lieu chaque année.