Un jeune Basque disparu à Anvers reste introuvable

La famille du jeune ingénieur basque de 23 ans Hodei Egiluz Diaz (photo), disparu à Anvers il y a 150 jours, est venue en Belgique pour rencontrer des membres de la police, de Child Focus et de l’administration anversoise. Elle a également lancé un appel à la population, pour l’aider à retrouver le jeune homme introuvable depuis octobre dernier.

Hodei Egiluz Diaz, un jeune Basque de 23 ans, travaillait comme ingénieur IT à Anvers. Dans la nuit du 18 au 19 octobre 2013, il a disparu après être sorti le soir dans la métropole, dans les environs de Brouwersvliet.

Peu après, cinq personnes ont été arrêtées. Mais il n’est toujours pas prouvé qu’elles soient impliquées dans la disparition du jeune homme. La police estime que Diaz pourrait avoir été victime d’une attaque qui a mal tourné, mais le jeune homme reste introuvable. Plusieurs actions de recherche dans les environs des quais de l’ancien port Het Eilandje n’ont rien donné.

Le Centre pour enfants disparus Child Focus avait également lancé un avis de recherche via des affiches notamment, mais en vain. A la fin de l’an dernier, la famille de Hodei Egiluz Diaz était déjà venue à Anvers, et y avait lancé un appel à l’aide à la population.

Ce samedi, des membres de la famille du jeune homme et de nombreux amis - une soixantaine de personnes au total - étaient venus spécialement du Pays Basque à Anvers, pour s’entretenir avec la police fédérale qui effectue les recherches, avec des parlementaires, des membres de l’administration anversoise et de Child Focus.

Via l’épouse de l’employeur du jeune Basque, la maman de Hodei a une nouvelle fois pressé la population belge de l’aider à retrouver son fils. Un témoignage peut être fait de façon anonyme, notamment auprès de Child Focus.