Le rapatriement de 27 Guinéens déboutés échoue

La Guinée refuse le retour sur son territoire de 27 demandeurs d’asile déboutés en Belgique, dont certains sont des criminels. L’avion militaire belge qui devait les rapatrier ce lundi n’a pas reçu l’autorisation d’atterrir en Guinée-Conakry, indiquent les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad.

La Guinée-Conakry a informé le cabinet de la Secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration (photo principale), Maggie De Block (Open VLD), que l'avion militaire transportant les 27 demandeurs d’asile déboutés - dont le voyage était prévu ce lundi - ne recevrait pas l'autorisation d'atterrir, sans pour autant justifier la raison de ce refus.

Maggie De Block s'était pourtant rendue en février dernier en Guinée. Elle y avait reçu l'assurance personnelle du président Alpha Condé que de tels rapatriements ne poseraient pas le moindre problème.

La Secrétaire d'Etat a bien tenté d'inverser la tendance en appelant ses contacts guinéens, mais en vain. Les demandeurs d'asile vont donc devoir rester encore pendant quelques temps au Centre fermé 127 bis de Steenokkerzeel.

"C'est très ennuyeux. Nous avons mis beaucoup d'énergie dans ce rapatriement. On se moque de nous! Et cela ne nous fait pas rire du tout! ", réagissait-on au cabinet de Maggie De Block.