L’hiver doux allège la facture des ménages

Les températures clémentes de l’hiver qui s’achève ont réduit la consommation de gaz des ménages belges de 15% par rapport à l’hiver dernier. En euros, cela représente une économie de 210 euros par rapport à l’année précédente pour un ménage moyen. C’est ce qu’indique i,e analyse du consultant Sia partners, relayée par le quotidien L’Echo.

En euros sonnants et trébuchants, cette baisse de consommation pendant l’hiver 2013/2014 particulièrement doux devrait se traduire par une économie de 210 euros - par rapport à la facture de l'an dernier - pour un ménage type.

De décembre à mars, il devrait y avoir 108 jours où la consommation journalière était inférieure à la consommation attendue. L'hiver dernier, il y avait eu au contraire 100 jours où la consommation réelle de gaz était supérieure à la consommation normale.

Selon la Fédération belge des négociants en combustibles et carburants (Brafco), les volumes de mazout de chauffage vendus seraient, eux, en baisse de 40% par rapport à l'an passé. Ce qui signifie une économe moyenne par ménage de 900 euros.

L’essence moins chère dès ce 21 mars

Les prix maxima de l'essence baisseront à partir de ce vendredi, en raison d'une baisse des cotations des produits pétroliers sur les marchés internationaux. Les prix maxima à la pompe de l'essence super 95 et de l'essence super 98 diminueront de 2,2 centimes d'euro, à respectivement 1,578 et 1,619 euro le litre.

Pour l'essence super 95, il faut remonter au 1er juillet 2011 pour avoir un prix maximum moins élevé (1,571 euro/litre). Avec un prix maximum de 1,413 euro le litre, le diesel est également à un plancher depuis août 2011.

Les raisons de ces baisses sont dues à un euro fort par rapport au dollar, souligne Jean-Louis Nizet, secrétaire général de la Fédération pétrolière belge (FPB). "Le cours du Brent se situe en mars à une moyenne de 78 euros. Il faut revenir en 2011 pour retrouver un prix aussi bas".