Premier coup de pelle pour l’autoroute A11

Le ministre-président Kris Peeters (CD&V) et la ministre flamande de la Mobilité et des Travaux publics Hilde Crevits (CD&V) ont donné ce samedi le coup d’envoi officiel des travaux de construction et d’aménagement de la nouvelle autoroute en Flandre occidentale, entre Bruges et Knokke-Heist (photo). L’A11 est considérée comme un "chaînon manquant" pour faciliter la circulation de camions et des touristes dans la région côtière.

Quelque 200 travailleurs vont désormais s'atteler pendant 42 mois à construire le nouveau tronçon de 12 kilomètres qui doit relier la N31 à Bruges à la N49 à Knokke-Heist (Flandre occidentale).

L’aménagement comprend aussi 9 éco-passages et 15 kilomètres de nouvelles pistes cyclables. Il s’agit des travaux d’infrastructure les plus importants en Flandre occidentale des dernières années.

Considérée comme le "chaînon manquant" devant rendre l'hinterland plus accessible depuis le port de Zeebrugge (photo) et offrir une alternative pour le passage des touristes se rendant à la Côte, la A11 est le fruit d'une collaboration privé-public.

Les travaux devraient se terminer fin 2017, et se chiffrer à un coût total de 674 millions d'euros.