Seul un tiers des étudiants obtiennent à temps leur diplôme

Seulement un étudiant sur trois de l’enseignement supérieur en Belgique parvient à terminer un Baccalauréat endéans les 3 ans prévus. Il y a quelques années, encore 40% des étudiants terminaient leur diplôme à temps.

Depuis la réforme de l’enseignement supérieur, seuls 70% des étudiants en Flandre qui ont entamé un Baccalauréat à l’université parviennent effectivement à terminer et obtenir leur diplôme. Mais seulement un tiers de ces étudiants y parvient endéans les trois ans prévus à cet effet.

C’est ce qui ressort de la Banque de données flamande pour l’Enseignement supérieur, que les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad ont pu consulter. Il y aurait même des étudiants qui ont besoin de 6 ou 7 ans pour obtenir leur Baccalauréat.

"Ce n’est pas seulement un gaspillage de l’argent de l’Etat, et donc totalement irresponsable, surtout en temps de crise. Mais cela représente aussi un supplément de coûts pour les parents de ces étudiants, qui doivent attendre plus longtemps que leurs enfants puissent passer sur le marché de l’emploi", explique Didier Pollefeyt, vice-recteur pour l’Enseignement à l’Université Catholique de Louvain (KU Leuven).

Cette évolution serait la conséquence d’une flexibilité accrue dans l’enseignement supérieur. Les étudiants peuvent maintenant composer eux-mêmes leur trajet et, par exemple, passer à l’année d’études suivante, même s’ils n’ont pas encore réussi dans toutes les matières de l’année qu’ils viennent de terminer. Ils emportent avec eux leurs échecs.

Didier Pollefeyt estime que cette flexibilité "est exagérée. Nous devons veiller au plus vite à instaurer des règles plus strictes".