Des travaux au port de Zeebrugge arrêtés à cause des mouettes

Un tribunal de Bruges a mis à l’arrêt les travaux de construction de deux hangars et deux parkings dans le port de Zeebrugge. La société de protection des oiseaux en Flandre (Vogelbescherming Vlaanderen) avait déposé plainte parce que ces travaux menaçaient le dernier grand site de nidification des mouettes en Flandre. Le juge a accédé à la demande de l’organisation car le permis d'environnement n’avait pas encore été accepté.

Les travaux planifiés dans le port de Zeebrugge menaçaient, selon Vogelbescherming Vlaanderen, "la résidence permanente de la dernière grande colonie flamande de mouettes argentées et de goélands."

Les possibilité de nidification de 6500 couples reproducteurs sont donc en jeu. Si cet endroit devait disparaître, cela pourrait entraîner une augmentation du nombre de mouettes qui nicheront sur les toits, avec comme conséquence des nuisance pour la population.

Le juge a infligé une astreinte de 50.000 euros par jour aux entreprises concernées, si les travaux étaient poursuivis. "L’objectif est d’obliger la société de construction à dialoguer avec nous pour permettre le maintien de la colonie de mouettes" a déclaré la société de protection des oiseaux.