Le Vlaams Belang surfe sur la vague Wilders

Au cours du congrès électoral du Vlaams Belang à Anvers, Filip Dewinter, tête de liste du parti d’extrême droite à la Chambre, a estimé que "le gouvernement ne devrait pas fêter les 50 ans d’immigration mais plutôt les commémorer comme une catastrophe". Lorsque Filip Dewinter a fait référence au discours de Geert Wilders prononcé aux Pays-Bas une partie des militants s’est mise à scander "Moins ! Moins !"

A la suite des élections municipales aux Pays-Bas ayant vu son parti -le PVV- terminer second à La Haye, Geert Wilders (photo) avait harangué ses partisans, leur demandant s'il voulaient "plus ou moins de Marocains dans leur ville et aux Pays-Bas". "Moins! Moins! ", avaient scandé ses partisans, ce à quoi Geert Wilders avait répondu: "nous allons nous en charger".

Lors de son congrès à Anvers, le Vlaams Belang s’en est pris également à l’islam et à l’immigration. Pour Filip Dewinter "le gouvernement ne devrait pas fêter les 50 ans d’immigration mais plutôt les commémorer comme une catastrophe". Selon lui, "les personnes d’origine immigrée ont eu assez d’opportunités alors que les Flamands n’ont reçu en retour que de l’arrogance et des reproches".

"Si ce n’est pas assez bien ici, retournez d’où vous venez" a déclaré Filip Dewinter sous les applaudissements.

Les déclarations de Wilders ont déclenché une vive controverse aux Pays-Bas et provoqué le départ de membres du PVV. Geert Wilders devait être présent lors du congrès du Vlaams Belang mais il a finalement annulé son déplacement pour des raisons de sécurité.

Dewinter a fait référence aux propos de Wilders. "Si Wilders ne peut pas s’exprimer, alors nous le déclarons à sa place. Il faut fermer le robinet. A ce moment-là, une partie du public a commencé à scander "Moins ! Moins !".