La visite d’Obama créera des embarras de circulation

La direction trafic de la police de Bruxelles déconseille fortement aux navetteurs, notamment, de se rendre dans la capitale en voiture, ces mardi et mercredi. Pendant la visite du président américain Barack Obama à Bruxelles, les grands axes routiers seront en effet interdits à la circulation. L'itinéraire de 13 lignes de bus et 2 lignes de tram de la STIB sera modifié, alors que certains vols pourraient accuser des retards à l'aéroport de Zaventem.
REPORTERS

Dès ce mardi 25 mars dans la soirée, mais surtout mercredi 26 mars pendant la journée, il sera très difficile de se déplacer en voiture dans la capitale. Les grands axes de circulation seront en effet interdits aux véhicules.

Il s’agit notamment du périmètre classique autour du rond-point Schuman (où se trouvent beaucoup d’institutions européennes), la Petite ceinture entre la Place Louise et la Porte de Namur, et les environs de la Place des Palais . Ces axes seront fermés à la circulation pendant plusieurs heures, tout comme le tunnel Reyers-Centre.

Il sera également défendu de stationner des véhicules sur ces grands axes. La police fera enlever tous les véhicules et les vélos qui se sont tout de même garés dans cette zone, alors qu’ils n’en avaient pas le droit.

Le métro bruxellois et les trains rouleront normalement pendant la visite présidentielle américaine. Quelque 13 lignes de bus, tout comme les trams des lignes 92 et 93, seront déviés ou interrompus quelques heures, entre 8h30 et 22h.

Le président américain devrait atterrir après 21h à l'aéroport de Zaventem. L'espace aérien sera dégagé pour permettre son atterrissage, ce qui pourrait retarder certains vols de ligne prévus à ce moment-là.

Un périmètre de sécurité sera également maintenu autour de l'hôtel "The Hotel", où séjournera Barack Obama, dans le quartier de l'Avenue Louise. La circulation routière y sera interdite lors de l'arrivée et du départ des délégations.