3.000 postes vacants dans le secteur automobile

Le départ à la retraite des travailleurs à l’âge de la pension, ces prochaines années, et la lenteur de l’arrivée de nouveaux travailleurs risquent de provoquer une pénurie de bons monteurs, électriciens, mécaniciens et carrossiers, met en garde la fédération sectorielle Federauto.

Selon Federauto, qui se base sur les statistiques des centres de formation tant au nord qu'au sud de la Belgique, le nombre de diplômés des orientations automobiles a baissé de 17% entre 2005 et 2010.

D’autre part, de nombreux diplômés quittent le secteur automobile. A peine un étudiant sur 8 y poursuit sa carrière 5 ans après l'obtention de son diplôme.

Sur base de ce constat, la fédération a décidé d'ouvrir une importante banque de données sur les postes vacants (www.federauto.be/jobaction) à l'occasion du salon AutoTechnica qui se déroulera du 30 mars au 2 avril prochains au Heysel, à Bruxelles, avec la collaboration des trois agences régionales pour l'emploi ACTIRIS, le FOREM et le VDAB.

"Il est grand temps de motiver les jeunes et de faire en sorte que les attentes dans le secteur automobile et dans l'enseignement se rencontrent", conclut la fédération qui organisera également, le 16 mai à Liège, son traditionnel concours du Porte-Clés d'Or. Au cours de ce concours, des jeunes issus de l'enseignement technique et de la formation se mesureront pour dénicher le meilleur élève en techniques automobiles.

Un concours identique aura lieu le 8 mai à Lokeren, en Flandre. Dans ce cas, c’est l’école gagnante qui recevra de la ministre de la Mobilité, Hilde Crevits, une voiture qui doit servir à des projets éducatifs.