8 internats pour des jeunes en situation familiale problématique

Le ministre flamand du Bien-être, Jo Vandeurzen (CD&V), veut rénover le système des internats d’urgence dans le nord du pays. D’ici septembre 2015, huit nouveaux internats seront donc construits en Flandre pour accueillir de façon permanente des jeunes qui vivent une situation familiale problématique. Actuellement, il n’existe que des 4 internats d’urgence qui hébergent quelque 350 jeunes pendant le week-end et les vacances scolaires.

A la suite de plaintes répétées au sujet de l’accueil insuffisant d’enfants en difficultés dans des internats d’urgence en Flandre, le ministre régional du Bien-être, Jo Vandeurzen (photo), lance la construction - d’ici septembre 2015 - de huit nouveaux internats en Flandre. Ils remplaceront les quatre internats d’urgence actuels.

"Le but est de créer de nouvelles places d’accueil en effectuant une meilleure répartition, également à l’intérieur des internats existants de l’enseignement communautaire, pendant les week-ends. De cette façon, les jeunes devront moins déménager et pourront séjourner pendant le week-end dans un internat plus proche de celui où ils passent le reste de la semaine", explique le ministre Vandeurzen.

"Nous essayons de créer de plus petits groupes de vie commune, avec les moyens supplémentaires débloqués par le département du Bien-être. Nous espérons pouvoir ainsi offrir un accueil et un accompagnement de meilleure qualité aux jeunes".

Pour cette réforme des internats pour enfants en situation familiale problématique, le gouvernement flamand débloque 500.000 euros. Une partie des jeunes pourraient être envoyés dans des familles d’accueil plutôt qu’à l’internat pendant le week-end et les jours de congé scolaire.