"Les jeunes peu intéressés par la politique"

La plupart des jeunes ne décident qu’à la dernière minute pour quel parti ils vont voter. Leur choix est par ailleurs influencé par les messages courts et clairs. C’est ce qui ressort d’une étude de l’Université catholique de Louvain (KUL) sur le comportement électoral des 18-24 ans. Celle-ci révèle un manque d’intérêt et de connaissance des jeunes en politique.

"La connaissance directe et l’intérêt en politique sont tout de même très bas", constate Koen Abts, l’un des chercheurs de la KUL interrogé ce matin sur les ondes de Radio 1. "Deux jeunes sur trois ne réussissent pas un test d’actualité politique, alors qu’un sur trois suit les infos politiques dans les médias".

Evoquant la prise de décision électorale, Koen Abts indique que les jeunes ne font généralement leur choix que très tard. "60% d’entre eux ne choisissent le parti pour lequel ils vont voter qu’un jour avant les élections".

Leur choix se fait en outre selon un raisonnement différent. "Les adultes votent plus souvent via la logique de la démocratie du parti. Ils votent généralement sur base de leurs habitudes et savent quels partis représentent au mieux leurs idéologies", explique Koen Abts. "Les jeunes votent davantage selon la logique de la démocratie de l'observateur. Ils attendent, et se concentrent que les problèmes du jour. Ils tiennent compte du style et de l’image du parti".

Le chercheur de la KUL relève enfin un fait marquant : "ce qui est surprenant c’est que quand on demande aux jeunes s’ils iraient voter si le vote n’était plus obligatoire, ils répondent bien plus souvent par l’affirmative que les adultes".