Sommet UE-Afrique: mieux vaut éviter la voiture à Bruxelles

Quelques jours après les visites des présidents américain Barack Obama et chinois Xi Jinping, le trafic dans la capitale sera à nouveau perturbé mercredi et jeudi à Bruxelles en raison du sommet Europe-Afrique, indique la police de Bruxelles-Capitale/Ixelles. Le quartier Schuman et le tunnel Reyers sont fermés à la circulation depuis mercredi matin. La police déconseille aux automobilistes de se rendre à Bruxelles en voiture.
REPORTERS

Le quartier de la Commission européenne, et plus particulièrement le rond-point Robert Schuman, la rue Froissart (entre Schuman et la rue Juste Lipse) et la rue de la Loi (entre Schuman et le boulevard Charlemagne) sont totalement fermées à la circulation. Même situation pour le tunnel Reyers, qui est fermé depuis mercredi 6h.

Les lignes de bus STIB et De Lijn qui passent habituellement dans le périmètre "Schuman" sont déviées. Le métro roule quant à lui normalement et la station métro Schuman restera ouverte (à l'exception de l'accès Schuman/Froissart).

Le 3 avril dans l'après-midi, la place des Palais et ses environs sera soustraite à la circulation. Le trafic aux abords de la place du Luxembourg, la place du Trône et la porte de Namur sera également perturbé en raison de diverses manifestations, prévient encore la police.

Un nombre sans précédent de délégations se rencontrent à Bruxelles pour ce 4ème sommet Union européenne-Afrique de deux jours.

Mini-sommet sur la Centrafrique

Un mini-sommet sur la Centrafrique, organisé sur fond de regain de violence dans ce pays africain, ouvre mercredi le 4ème sommet UE-Afrique à Bruxelles, au lendemain du lancement par l'UE de sa mission militaire à Bangui.

La réunion est co-présidée par le président français François Hollande, le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, et le président Mauritanien, Abdel Aziz, dont le pays préside l'Union africaine.

La présidente de transition de Centrafrique, Catherine Samba-Panza, doit y faire le point sur les besoins de son pays, tant en matière de sécurité et d'assistance humanitaire, que pour reconstruire un embryon d'Etat.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, participe aussi à cette réunion, qui s'inscrit dans la continuité d'un premier mini-sommet similaire en décembre à Paris.

Les invités sont les mêmes: 13 pays européens, dont l'Allemagne et le Royaume-Uni, et 12 voisins africains, dont le Gabon et le Tchad.