Paola s’inquiète publiquement de l’avenir de Laurent

Pour la première fois depuis l’hospitalisation du prince Laurent le 21 mars dernier, pour une lourde pneumonie, le roi Albert et la reine Paola (photo) se sont rendus ce mardi au chevet de leur fils cadet à Bruxelles. A l’issue de cette visite, le reine Paola a envoyé mercredi un communiqué à l’agence de presse Belga - sans concertation préalable avec le service de communication du Palais - dans lequel elle clame sa préoccupation pour la santé de Laurent et son avenir, et affirme s’être informée en permanence de l’état de santé de son fils depuis son lieu de résidence à l’étranger. Une lettre ouverte en forme de justification, qui irrite de palais.

"Après notre visite d'hier aux Cliniques St Luc, mon mari et moi avons été très émus de pouvoir voir quelques instants notre fils Laurent", indiquait mercredi la reine Paola dans le communiqué envoyé à l'agence de presse Belga par le lieutenant général Vincent Pardoen, chef de la Maison du Roi Albert II. Ce texte faisait suite à la première visite rendue mardi par le couple à son plus jeune fils (photo), hospitalisé depuis deux semaines pour une pneumonie.

Alors qu'il avait été annoncé la semaine dernière que le prince était placé en coma artificiel pour optimaliser son traitement, le Palais royal avait plusieurs fois informé la presse de visites du roi Philippe et de la reine Mathilde au chevet de Laurent, la princesse Claire se rendant quant à elle tous les jours au chevet de son mari.

Le 25 mars dernier, le porte-parole du Palais avait indiqué, une semaine après l'admission du prince à l'hôpital, que le roi Albert et la reine Paola étaient toujours à l'étranger mais restaient "en contact constant avec la princesse Claire au sujet de la santé de leur fils".

La reine Paola a tenu mercredi à communiquer ses sentiments publiquement - une démarche inhabituelle pour un membre de la famille royale belge, d’autant plus qu’elle n’avait pas été concertée avec le Palais. "En tant que mère, j'ai envie de vous faire part franchement de mes sentiments", indiquait le communiqué. "Laurent est, de mes enfants, en ce moment le plus vulnérable et je lui accorde toute mon affection et toute mon attention. (...) Jour après jour, nous suivons l'évolution de son état avec un souci de père et de mère".

Et la reine Paola de conclure : "Nous sommes particulièrement soucieux de l'avenir de Laurent qui, dès sa sortie de clinique, doit pouvoir trouver et développer un avenir épanouissant et valorisant pour lui-même, pour Claire, pour Louise, Nicolas et Aymeric, avec notre soutien et notre aide".

Le Palais royal a précisé que l’état de santé du prince Laurent continue d’évoluer de façon positive. Il est sorti du coma artificiel depuis quelques jours maintenant.

Consternation et irritation

Interviewé ce jeudi matin dans l’émission "De Ochtend" de la VRT, le journaliste Jo De Poorter qui suit de près les informations concernant la famille royale a estimé qu’il "est bizarre que la reine fasse pareille démarche, qu’elle s’exprime via une lettre et que le communiqué ne soit qu’en son nom et pas celui des deux parents".

Selon De Poorter (photo), le communiqué "en dit long sur les relations entre les membres de la famille royale". Il estime que le roi et la reine auraient mieux fait de se comporter comme le Père Gilbert, à savoir rendre visite à leur fils et puis faire une brève communication à la presse. "Cela aurait eu bien plus d’impact".

Le fait que le couple royal retraité soit resté en vacances au lieu de se rendre immédiatement au chevet de son fils a soulevé beaucoup d’incompréhension au sein de la population, indique De Poorter. Albert et Paola ont été confrontés à cette réalité lorsqu’ils sont rentrés en Belgique. "Ils n’ont absolument pas tenu compte du sentiment de la population", et le communiqué n’a fait que créer une situation encore plus bizarre, estime Jo De Poorter.

Selon le quotidien Het Nieuwsblad, le roi Philippe aurait été particulièrement irrité par la lettre ouverte de sa mère. Le journal affirme avoir recueilli des propos à ce sujet de proches du Palais royal.

Le journaliste Jo De Poorter estime de son côté que la lettre à propos de Laurent "s’adresse aussi indirectement à Philippe. Les relations dans la famille sont de toute façon malaisées.

Reste aussi la question de ce qui terrasse réellement le prince Laurent. Selon De Poorter, la cause exacte de la maladie du prince « n’est pas encore connue en détail ».

Laurent sorti des soins intensifs

On a appris ce jeudi midi que le prince Laurent (photo) est sorti des soins intensifs aux Cliniques Saint-Luc de Bruxelles. L'information a été rapportée à l'agence Belga par une soruce proche de la famille royale.

Le prince n'est plus sous respirateur artificiel, mais son traitement se poursuit et des examens doivent encore avoir lieu. Il n'est donc pas encore question d'une sortie de l'hôpital, selon la même source.

Une diminution progressive de la sédation et de l'assistance respiratoire avait eu lieu ces derniers jours.