"L’interdiction du voile à l’école va à l’encontre de la liberté de culte"

L’interdiction du port du voile dans les écoles de la communauté flamande n’est pas tenable. Tel est l’avis rendu par l’auditeur du Conseil d’Etat et repris par les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad.

D’après l’auditeur du Conseil d’Etat, l’interdiction générale du port d’insignes religieux, en vigueur depuis cette année dans l’enseignement communautaire flamand (GO !), n’est pas compatible avec le droit à la liberté de culte et la liberté d’expression.

L’auditeur a rejeté trois des quatre arguments de base introduits par Go !, et selon lesquels l’interdiction en question serait nécessaire pour garantir l’égalité des chances dans l’enseignement, le pluralisme et la neutralité. Il a toutefois accepté le fait qu’une interdiction du port du voile peut être légale en cas de pression d’un groupe ou d’atteinte à l’ordre public, mais ce uniquement dans le cadre de cas concrets.

Dans la grande majorité des cas, le Conseil d’Etat suit l’avis rendu par l’auditeur. L’arrêté pourrait toutefois prendre quelques mois à paraître.

L’interdiction du port du voile dans les écoles communautaires flamandes avait été contesté auprès du Conseil d’Etat par plusieurs élèves de l’athénée de Termonde, soutenus par plusieurs organisations et l’asbl BOEH ! (Baas Over Eigen Hoofd – Maître de ma tête).

En 2009, le débat avait fait rage au sein de deux établissements à Anvers et à Hoboken. L’auditeur du Conseil d’Etat avait alors estimé qu’une école ne pouvait à elle seule prendre de décision sur le sujet. Face à cet avis, l’enseignement communautaire flamand avait choisi d’introduire une interdiction générale du port du voile dans ses écoles.