"Déposez Les Juges intègres dans la boîte à bébé"

Des inconnus ont placé une boîte d’abandon (photo) au pied de la cathédrale Saint-Bavon de Gand (Flandre orientale), invitant ceux qui détiennent éventuellement encore le panneau "Les Juges intègres" du célèbre retable de l’Agneau Mystique des frères Van Eyck - volé il y a exactement 80 ans - à l’y déposer de façon anonyme. L’information provient du quotidien De Morgen.

Dans la nuit du 10 au 11 avril 1934 - il y a donc exactement 80 ans -, deux panneaux du retable de l’Agneau Mystique, peint par les frères Jan et Hubert Van Eyck au 15e siècle, étaient dérobés dans la cathédrale Saint-Bavon de Gand. Ce retable était très populaire dans les années 1930. Deux ans avant le vol, le 500e anniversaire de sa réalisation avait été célébré en grandes pompes.

Le panneau "Saint Jean Baptiste" avait rapidement été retrouvé après le vol, à la gare du Midi de Bruxelles. Il avait été rendu par un certain ‘DUA’, un maître-chanteur anonyme avec lequel on négocia aussi une rançon pour récupérer le second panneau, "Les Juges intègres" (panneau inférieur gauche du retable). Mais les négociations avaient échoué. Le second panneau reste introuvable depuis 80 ans.

Tout récemment, l’historien et parlementaire bruxellois Paul De Ridder révélait à la VRT qu’il sait où se trouve le panneau mystérieusement disparu. D’après une confidence que lui a faite le célèbre constitutionnaliste Robert Senelle avant de décéder l’an dernier, c’est une famille gantoise de renom qui serait en possession de l’œuvre d’art. Elle n’oserait cependant rien dévoiler, par peur du scandale.

C’est en référence à cette nouvelle hypothèse sur la disparition des "Juges intègres" que des inconnus ont déposé dans la nuit de jeudi à vendredi - soit exactement 80 ans après le vol du panneau - une boîte aux dimensions de l’œuvre d’art aux pieds de la cathédrale gantoise. Elle est attachée à une clôture fermant un chantier et porte l’inscription "The Righteous Judges deposit box" (‘Boîte d’abandon pour Les Juges intègres’).

Un encouragement à la famille gantoise qui possèderait le panneau à venir le déposer de façon anonyme dans cette "boîte à bébé". Les auteurs de cette initiative ne sont pas encore connus.