Davantage de chauffards condamnés à des cours de conduite

Les tribunaux de police de Belgique ont condamné l’an dernier quelque 2.331 conducteurs pris pour gros excès de vitesse sur la route à suivre des cours de conduite responsable. C’est nettement plus que les 1.380 chauffards qui avaient punis de la sorte en 2011, indiquent les quotidiens Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg. "Nous constatons que les gens acquièrent alors une autre attitude au volant", indiquent les tribunaux.

Les conducteurs ivres (52%) et ceux qui ont le pied trop lourd (24%) sont ceux qui ont été le plus souvent condamnés à suivre des cours de conduite responsable en 2013. Mais les jeunes conducteurs qui boostent leur vélomoteur (4%) et ceux qui roulent sans permis (5%) comptent également parmi les chauffards aiguillés vers des cours.

Les cours durent 20 heures, réparties sur 4 sessions. Un conducteur sur cinq condamnés à suivre ces cours a moins de 20 ans, la moitié a moins de 25 ans.

"La plupart des juges sont convaincus que pareille sanction est surtout plus utile pour les jeunes conducteurs. Mais il y a aussi beaucoup de conducteurs dans la cinquantaine ou la soixantaine qui y sont envoyés", expliquait Ludo Kluppels, psychologue de la circulation à l’Institut belge pour la sécurité routière, dans l’émission "De Ochtend" de la VRT (Radio 1) ce lundi matin.

"Nous demandons aux personnes qui suivent les cours de s’engager réellement, de parler et de réfléchir à leur conduite au volant. Ils doivent prendre part activement aux cours. Et ils ne peuvent pas manquer des sessions".

Si le conducteur respecte le suivi des cours, sa peine ne tombe pas mais une partie de son amende est assortie d'un sursis.