700 diagnostics erronés du cancer du côlon

700 patients qui avaient fait faire un dépistage ont reçu par erreur une lettre leur annonçant une mauvaise nouvelle. Le Centre de dépistage du cancer a envoyé à un mauvais fichier d’adresses la lettre indiquant aux patients qu’ils devaient faire faire des tests supplémentaires, rapporte le quotidien Het Nieuwsblad.

Le Centre de dépistage du cancer - qui possède des départements à Anvers, Gand, Louvain, Bruges et Bruxelles - a confirmé qu’une erreur avait eu lieu lors de l’envoi des lettres aux 700 patients qui n’étaient en fait pas concernés.

"Une erreur humaine s’est produite. Quelqu’un a lié un mauvais fichier d’adresses à la mauvaise lettre", explique le docteur Patrick Martens. "Nous avons tenté de réparer l’erreur dès que nous l’avons constatée, en prévenant tous les patients qu’ils avaient reçu ou allaient recevoir une lettre qui ne les concernait pas. La lettre qui les concerne effectivement a été envoyée, avec une explication pour l’erreur qui s’est produite".

La lettre faisant suite à l’analyse indiquait notamment : "Au laboratoire, il est apparu que votre test de dépistage est anormal. Cela ne veut pas dire que vous avez le cancer du côlon. Nous vous conseillons cependant de faire réaliser une analyse (colonoscopie). Le cancer du côlon n’est diagnostiqué que chez une personne sur dix qui doivent faire faire ce test supplémentaire".