Escalade dans la guerre du cuberdon à Gand

Après une nouvelle bagarre entre deux vendeurs ambulants de cuberdons, le bourgmestre de Gand Daniël Termont (SP.A) a décidé de leur retirer leur autorisation de vente pendant deux semaines. "Ils ne pourront plus vendre sur la voie publique jusqu’au 1er mai. Et si après cette date d’autres incidents surviennent alors les deux vendeurs risquent de perdre leur licence définitivement" a déclaré le bourgmestre.

Cette "guerre du cuberdon" a éclaté entre deux vendeurs ambulants qui tiennent un étal sur la Groentenmarkt, dans le quartier touristique de Gand.

Chaque commerçant affirme vendre les meilleurs cuberdons de la ville et accuse son concurrent de lui "voler" des clients de manière illicite. En 2011 des coups avaient déjà été échangés mais la semaine dernière on a assisté à une nouvelle escalade dans ce qu’on a appelé la "guerre du cuberdon" lorsque l’un des vendeurs a accusé l’autre de lui avoir donné un coup de tête.

Le bourgmestre de la ville Danïel Termont a donc décidé de suspendre provisoirement les licences des deux vendeurs. "Cela doit cesser" a déclaré Termont. "J’ai déclaré aux deux vendeurs qu’ils devaient cesser de se battre. Ils ne pourront plus vendre sur la voie publique jusqu’au 1er mai. Et si au là de cette date cela se reproduit, ils perdront leur licence définitivement. Le retrait d’une autorisation de vente sur la voie publique est une mesure exceptionnelle mais j’ai reçu ces derniers jours de nombreuses plaintes de Gantois et de touristes. Cela ne donne pas une bonne image de la ville. La suspension de l’autorisation entre en application ce mercredi à minuit et sera levée le 1er mai".

Le cuberdon est une friandise ou un bonbon traditionnel en Belgique. Il semble que le processus de fabrication et la recette ont été mis au point en 1873 par le pharmacien gantois De Vynck, mais on n'en connaît pas l'origine avec certitude.