Microsoft met en garde contre des escrocs qui sévissent en Belgique

Le géant de l’informatique Microsoft met en garde contre les escrocs qui contactent des particuliers en Belgique sous prétexte de problèmes à leur ordinateur. Ces personnes s’expriment en anglais, opèrent depuis l’Asie mais utilisent un numéro de téléphone américain.

Les escrocs demandent à l’utilisateur de faire démarrer son ordinateur et le guide vers un site internet. Ils tentent alors d’installer à distance un logiciel malveillant dans l’ordinateur de leur victime, logiciel qui ne pourra être détruit que contre paiement.

"Les victimes potentielles sont appelées par une personne s’exprimant en anglais" explique Kathleen De Waele de Microsoft.  "Cette personne leur demande si elles parlent un peu d’anglais. On reconnaît clairement un accent indien dans sa façon de s’exprimer. Elle leur demande ensuite d’allumer leur ordinateur et de faire ensuite une série de manipulation. C’est ainsi qu’un logiciel malveillant est placé à distance. Les escrocs déclarent ensuite que l’ordinateur a un problème et ils proposent leur aide contre rémunération".

Une telle escroquerie n’est pas neuve mais elle refait surface en Belgique. "A la vue du nombre de mails et d’appels téléphoniques que nous recevons nous estimons que ces escrocs visent actuellement particulièrement notre pays".

L’entreprise Microsoft insiste sur le fait qu’elle n’appelle jamais elle-même des clients. Si une telle aventure devait vous arriver, Microsoft vous conseille de raccrocher. Les victimes de tels escrocs doivent prévenir la police fédérale. "L’entreprise Microsoft ne peut rien faire d’autre que de mettre la population en garde" ajoute Kathleen De Waele.

On ignore combien de Belges ont déjà été victimes de ces escrocs. Microsoft n’a pas encore décidé si elle allait entreprendre des démarches judiciaires suite à cette escroquerie. "Si le problème persiste alors nous entreprendrons quelque chose", ajoute-t-elle.