Les couleurs n’étaient pas assez neutres, tests suspendus

Le ministère de l’Intérieur a décidé de suspendre les séances de tests de vote électronique pratiqués sur de nouveaux ordinateurs. Les couleurs choisies pour remplacer les noms des partis n’étaient pas assez neutres. L’information est publiée dans Het Nieuwsblad.

Des tests de vote électronique étaient pratiqués dans 151 communes dans les maisons de repos, les bibliothèques et les maisons communales. L’objectif était de permettre aux citoyens de s’exercer au vote électronique en vue du scrutin du 25 mai.

Le ministère de l’Intérieur a informé les communes que ces sessions de tests devaient être arrêtées immédiatement.

En cause les couleurs choisies pour remplacer les partis pour lesquels les personnes âgées pouvaient voter. "Les couleurs choisies pouvaient compromettre la sérénité des séances de tests puisqu’il existe un parti Groen (Vert). Ce qui explique notre volonté de suspendre ces tests" a expliqué Peter Grouwels du SPF Intérieur. "La couleur orange  manquait également".

Le ministère de l’Intérieur a décidé de remplacer le vote pour des couleurs par des "activités sportives". Selon le minsitère c’est la société informatique qui est à l’origine de cette erreur.

Dans 130 communes les problèmes sont à présents résolus. Au début de la semaine prochaine les dernières communes pourront aussi effectuer des tests de vote électronique.