Un centre pour criminels en situation illégale va ouvrir ses portes

Les premières personnes condamnées qui se trouvent en situation illégale sur le territoire belge pourront d'ici quelques semaines être emprisonnées au sein d'une aile aménagée du centre fermé de Vottem, écrit samedi le journal De Standaard.

Au total 22 condamnés en situation illégale pourront être emprisonnés dans une aile séparée et sécurisée du centre fermé de l'Office des Etrangers de Vottem, dans l'attente de leur rapatriement. Les derniers travaux d'aménagements sont en cours et les premiers détenus pourraient déjà y entrer d'ici quelques semaines, a confirmé le cabinet de la Secrétaire d'Etat à l'asile et la migration, Maggie De Block (Open VLD).

Cela concerne des personnes lourdement condamnées qui seront directement conduites de prison vers l'aile du centre de Vottem, mais aussi des sans-papiers qui ont causé des problèmes dans d'autres centres de l'Office des Etrangers.

Le directeur général de l'Office, Freddy Roosemont, ne parle pas d'un régime pénitentiaire. Le but n'est pas selon lui d'emprisonner les gens durant une longue période. Ces personnes doivent pouvoir rapidement être rapatriées depuis le centre de Vottem, indique-t-il.