Le cinéma belge toujours aussi bien représenté à Cannes

Le cinéma belge sera particulièrement bien représenté au Festival de Cannes, qui débute mercredi. Jean-Pierre et Luc Dardenne reviennent sur la Croisette avec "Deux jours, une nuit", après leurs deux Palmes d'or pour "Rosetta" (1999) et "L'Enfant" (2005), puis leur Grand prix pour "Le Gamin à vélo" (2011). La jeune réalisatrice Laura Wandel présentera quant à elle le court-métrage "Les corps étrangers". Pour la troisième année consécutive, il n’y aura toutefois pas de pavillon belge sur la Croisette.

Dans le nouveau film des frères Dardenne, qui sera présenté en compétition officielle le mardi 20 mai, Sandra (Marion Cotillard - photo), aidée par son mari (Fabrizio Rongione), va sillonner la ville à la recherche de collègues qui accepteraient de perdre leur prime pour qu'elle garde son travail. Les deux comédiens principaux y sont accompagnés par une multitude d'acteurs belges, dont Olivier Gourmet. Le film a été tourné durant l'été 2013 à Seraing, mais aussi du côté de Nandrin (Condroz hutois).

La jeune réalisatrice Laura Wandel présentera quant à elle le court-métrage "Les corps étrangers". Celui-ci retrace l'histoire d'un homme qui doit apprendre à faire face à son nouveau corps lors de sa rééducation dans une piscine municipale, alors qu'il n'est pas prêt à l'assumer. "Les corps étrangers" est le seul court métrage belge en sélection officielle cette année. Il figure parmi les dix films retenus (sur les 3.450 reçus par le comité de sélection) pour la Palme d'or du court métrage.

Le quatrième long-métrage du réalisateur belge Fabrice du Welz, "Alleluia", sera présenté lors de la "Quinzaine des réalisateurs", une sélection parallèle du Festival de Cannes. "Alleluia" est une adaptation libre d'un fait divers ayant secoué les Etats-Unis dans les années 40.

Autre production soutenue par le Centre du Cinéma de l'Audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le film gréco-belge "Xenia", du réalisateur Panos H.Koutras et co-produit par Entre chien et loup, concourra dans la section "Un certain regard".

Un cocktail sera donné dimanche soir en l'honneur de la présence belge francophone au Festival de Cannes.

Pas de pavillon belge au Festival de Cannes

Pour la troisième année consécutive, il n'y aura pas de pavillon belge au Village international du Festival de Cannes, mais de l'information sera donnée sur le système du Tax Shelter, a indiqué Florence Angelici, la porte-parole du SPF Finances.

Lieu d'exposition et de rencontres, le Village international a pour vocation de permettre aux pays de promouvoir leur cinématographie, leur identité culturelle et leurs institutions en leur offrant une forte visibilité.

"Il n'y a pas de présence du SPF Finances pour des raisons budgétaires, mais nous nous recentrons sur notre mission qui consiste à donner de l'information technique sur le système du Tax Shelter (un incitant fiscal permettant à toute entreprise de bénéficier d'une exonération fiscale de 150% du montant investi dans une production audiovisuelle) comme nous le faisons sur certains autres festivals", indique Florence Angelici, la porte-parole du SPF Finances.