Six Belges au Concours Reine Elisabeth de chant

La première épreuve du prestigieux concours musical belge, dédié cette année au chant, débute ce mercredi, au centre d’art bruxellois Flagey. Quelque 64 candidats y prennent part - dans un ordre de passage qui a été tiré au sort ce lundi -, dont 3 sopranos, un contreténor, un baryton et une basse belges (photo principale). La première épreuve prendra fin vendredi soir.

Quelque 73 candidats originaires du monde entier ont été admis à participer aux épreuves publiques du concours de chant de renommée internationale, à la suite du travail de présélection réalisé en février par le jury du prestigieux Concours musical belge sur 214 DVD envoyés par autant de jeunes chanteurs.

Au terme de plusieurs désistements - dont celui de la soprano belge Annelies Van Gramberen -, ce sont finalement 64 candidats qui se présenteront aux public et jury ces trois prochains jours au centre d’art bruxellois Flagey. Parmi eux, il y a 50 femmes et 14 hommes de 26 nationalités différentes, dont 2 basses, 3 barytons, 7 ténors, 2 contreténors, une contralto, 11 mezzosopranos et 38 sopranos.

Notre pays compte cette fois six représentants : les sopranos Jodie Devos, Sheva Tehoval et Anna Pardo Canedo, la basse Charles Dekeyser, le baryton Ivan Thirion et le contreténor Guillaume Houcke.

Quant au prestigieux jury, il est encore toujours présidé par l’ancien directeur du Conservatoire royal de musique de Bruxelles Arie Van Lysebeth, et composé de l’ancien intendant de l’Opéra flamand Marc Clémeur et des chanteurs et pédagogues de renom José Van Dam, Christoph Prégardien, Helmut Deutsch, Iain Burnside, Marius Brenciu, Teresa Berganza, June Anderson et Maria Bayo.

Convaincre avec deux pièces

Au cours de la première épreuve du Reine Elisabeth de chant, les 64 candidats devront présenter deux pièces chantées avec accompagnement de piano. Ils peuvent choisir entre des airs d’opéras ou d’oratorio, des mélodies ou Lieder, qui doivent être de langues différentes.

Ce n’est qu’en finale du Concours que les candidats retenus pourront se produire en compagnie d’un orchestre - il s’agit cette fois de l’Orchestre symphonique de La Monnaie, dirigé par Roland Böer. La proclamation des 24 demi-finalistes de l’édition 2014 aura lieu ce vendredi en fin de soirée.

Ajoutée en 1988 au Concours international Reine Elisabeth de Belgique pour le piano, le violon et la composition créé en 1937, la session de chant jouit d’une grande popularité auprès du public. Lors de la dernière édition, en 2011, le ténor belge Thomas Blondelle (photo) avait terminé deuxième en finale, derrière la soprano coréenne Hong Haeran.

Qui sont les 6 Belges ?

Il y a deux candidats néerlandophones et quatre francophones. Les deux néerlandophones sont Anna Pardo Canedo et Charles Dekeyser.

Née en Bolivie (1986), la soprano Anna Pardo Canedo a étudié le piano et le chant. A 18 ans, elle remportait un concours national de chant lyrique en Allemagne, mais c’est l’amour qui l’amena en Belgique. Elle étudia le chant au Conservatoire de Gand (Flandre orientale) et y remporta un prix pour l’étudiante la plus méritante. Elle suit maintenant des cours de chant avec Catherine Vandevelde, qui participa elle-même au Concours en 1992.

La basse (photo) Charles Dekeyser (1986) est née à Gand. A la suite d’une maladie gastrique, il suivit des cours de pose de la voix, et tomba amoureux du chant. Il a étudié au Conservatoire de musique de Bruxelles, notamment chez Marcel Vannaud, avant de se perfectionner à la Chapelle musicale Reine Elisabeth auprès du baryton-basse José Van Dam. Il est régulièrement invité pour des récitals ou des rôles à l’opéra.

La soprano Jodie Devos (1988) est née à Libramont et a étudié à la Royal Academy of Music de Londres. Elle réside dans la capitale anglaise. La saison prochaine, elle se produira à l’Académie de l’Opéra Comique de Paris.

Le contreténor Guillaume Houcke (1987) vient de Montignies-sur-Sambre. Il a étudié l’orgue, le chant, la direction de chorale à l’Institut supérieur de musique et pédagogie (IMEP) de Namur, où il enseigne entretemps. Il travaille aussi comme organiste et dirige le chœur "Les XVI" à Charleroi.

La soprano Sheva Tehoval (1991) est bruxelloise. Elle chante depuis l’âge de 6 ans, à l’époque dans le chœur d’enfants de l’opéra de La Monnaie. Elle a étudié au Conservatoire de Cologne (Allemagne), sous la direction de Christophe Prégardien.

Quant au baryton Ivan Thirion (1990), il a étudié au Conservatoire royal de Bruxelles, avec Marcel Vannaud. Il a débuté sa carrière à l’Opéra royal de Wallonie, à Liège, et s’est produit à Marseille et dans d’autres maisons en France. Il donne des concerts et récitals.

La mezzosoprano polonaise Kinga Borowska, la mezzosoprano française Sarah Laulan et la soprano chinoise Shao Yu, qui participent aussi au Concours cette année, résident toutes trois en Belgique actuellement.