Le personnage d’Hercule Poirot inspiré par un gendarme belge

Un gendarme belge réfugié en Angleterre aurait servi de modèle à la romancière britannique Agatha Christie pour créer le personnage du détective Hercule Poirot. L’information a été publiée mardi par le journal britannique Daily Telegraph.
AP2012

Le personnage d’Hercule Poirot apparaît pour la première fois en 1920 dans "La Mystérieuse Affaire de Styles". On le retrouvera encore dans 33 autres romans d’Agatha Christie.

La romancière est née et a grandi à Torquay dans le Devon, station balnéaire où viennent se réfugier de nombreux Belges pendant la Première Guerre mondial.

En étudiant l’histoire de Sa famille, le chercheur britannique Michael Clapp est arrivé à la conclusion que Jacques Hornais, un gendarme belge, aurait servi de modèle à Agatha Christie.

Volontaire pendant la Première Guerre mondiale et médaillée par le gouvernement belge, la grand-mère de Clapp, Alice, a hébergé 500 Belges réfugiés en Angleterre. Ses carnets révèlent que Jacques Hornais se trouvait parmi ces Belges.

Tout comme Hercule Poirot, le gendarme s’est réfugié en Angleterre pour fuir l’occupant allemand.

Pendant son séjour en Angleterre, Hornais aurait assisté à une soirée de charité pour soutenir la "pauvre Belgique" organisée par Alice Clapp à Torquay, la ville natale d’Agatha Christie.

Âgée de 24 ans à l’époque, la future romancière y faisait office de pianiste. Le fait qu’elle a déclaré un jour qu’elle avait imaginé son personnage durant ses pérégrinations autour de Torquay, pourrait bien étayer la thèse de Michael Clapp.