Le test linguistique pour les profs d’université approuvé

Le Conseil interuniversitaire flamand (Vlir) indique qu’un groupe international d’experts a officiellement reconnu l’examen linguistique imposé depuis cette année académique 2013/14 aux professeurs d’écoles supérieures ou d’universités en Flandre qui enseignent dans une langue étrangère - dans la pratique, il s’agit le plus souvent de l’anglais. Ce test - controversé - doit permettre de vérifier si les professeurs maîtrisent suffisamment la langue dans laquelle ils enseignent (souvent des matières scientifiques).

Un décret flamand prévoit que les professeurs d’écoles supérieures ou d’universités qui souhaitent donner cours dans une autre langue que le néerlandais doivent présenter un examen destiné à prouver leur connaissance de cette langue, afin de garantir la qualité du cours. Ceux qui échouent doivent en principe renoncer à donner le cours dans cette langue étrangère. La plupart du temps il s’agit de l’anglais.

L’introduction de cet examen avant la rentrée académique de septembre 2013 a suscité de nombreux débats. Le reproche a notamment été fait à certaines universités, comme l’Université Catholique de Louvain, d'avoir préparé un test trop facile pour ses professeurs. Il s’est en outre avéré qu'entre 10 et 20% des professeurs qui ont pris part à l’examen linguistique organisé en août dernier ne disposaient pas du niveau requis.

Certains autres professeurs n'ont tout simplement pas présenté l'examen. Pour couper court au débat, le gouvernement flamand avait finalement décidé fin septembre 2013 de reporter l'entrée en vigueur de la nouvelle exigence linguistique au second semestre de l'année académique 2014-2015. Pour donner aux professeurs davantage de temps pour se préparer.

Test d’un niveau correct

Le ministre flamand de l’Enseignement, Pascal Smet (SP.A, photo), exigeait que le test linguistique soit reconnu par un panel international d’experts. C’est chose faite, a annoncé le Conseil interuniversitaire flamand (Vlir), ce mercredi. Le Test interuniversitaire d’anglais académique pour les professeurs (ITACE), réalisé par les différentes universités flamandes a été approuvé par le jury international, qui rejette notamment les critiques portant sur une trop grande facilité du test.

"Nous nous attendions à cette approbation", explique Jo Breda du Vlir. "Le test a été conçu par les centres de langues des universités. Ils opèrent de façon indépendante et ont une vision internationale. Ils savent ce que pareil test doit contenir".

Les professeurs qui veulent enseigner dans une langue étrangère dans une école supérieure ou université de Flandre devront donc passer le test linguistique d’ici le 1er février 2015 au plus tard.