Retour annoncé des points Artis-Historia

Dès l’automne, les points Artis-Historia referont leur apparition, annoncent les quotidiens Het Nieuwsblad et Het Laatste Nieuws. Dix ans après la faillite de la maison d’édition belge qui publiait des livres de qualité dans lesquels les enfants collaient des images gagnées grâce à la collection de points imprimés sur des emballages d’aliments notamment, le concept sera relancé par un nouveau propriétaire. "Tout ce qui est rétro ou nostalgique marche bien", indique ce dernier. "Il suffit de voir le succès des cahiers et autocollants Panini".

Les images et les livres de la maison d’édition belge Artis-Historia - et les points qui permettaient d’acquérir ces images - connurent un énorme succès entre 1974 et 2004. Des millions de Belges collectionnèrent des points imprimés sur des paquets de spaghettis, de café ou de poudre à lessiver, notamment. Le système avait en effet été développé en synergie avec de grandes marques de produits de grande distribution.

Ces points (en forme de timbres) pouvaient ensuite être échangés contre des images d’une belle qualité, qui étaient alors collées dans des livres édités par Artis-Historia. Ces livres portaient notamment sur des thèmes de l’art, des voyages ou de la nature. Il existait aussi une série d’ouvrages documentaires destinés aux enfants de 8 à 12 ans.

Le système de livres familiaux à compléter fit réellement fureur en Belgique pendant des décennies, jusqu’à ce que des problèmes de gestion et des nouveautés moins appréciées par les collectionneurs fassent lentement baisser la popularité du concept. L’éditeur fit faillite en octobre 2004.

Un nouveau propriétaire

Dix ans après cette faillite, un nouveau propriétaire va relancer le concept du système d’épargne familiale de points. Philip Gielkens de l’entreprise Concrea prépare actuellement le lancement du produit. "En septembre, nous débuterons, afin d’être totalement prêts pour les jours de fêtes de fin d’année".

Selon Gielkens, le concept n’a pas changé. Les points à collectionner feront donc leur réapparition sur les emballages de plusieurs produits dès septembre. "Pour cela, nous sommes en train de négocier avec de grandes entreprises belges et des chaînes de magasins. Nous avons entièrement confiance que les enfants, parents et grands-parents collectionneront d’ici peu à nouveau les points Artis-Historia", déclare Gielkens.

A côté de la formule classique, il y aura aussi un volet digital. Mais le nouveau propriétaire ne veut rien dévoiler pour l’instant.