Assesseurs: gare aux faux certificats médicaux!

L'Ordre des médecins s'attaque aux certificats médicaux de complaisance, écrivent mardi Het Nieuwsblad, De Standaard et Het Laatste Nieuws. Il appelle ceux qui ont un doute sur un certificat à porter plainte auprès de ses services. Et cela concerne aussi les présidents de bureaux de vote qui feront face à un certificat médical douteux remis par un assesseur dimanche.
Image 01084912 MediaforMedical Copyright / UNIVERSAL IMAGES GROUP / REPORTERS

"Il faut préserver la crédibilité de notre fonction", insiste le docteur Georges Albertyn, président du conseil provincial anversois de l’Ordre des médecins.

Le conseil national appelle avec insistance à porter plainte auprès de l’Ordre des médecins si une personne est confrontée à une fausse attestation médicale. L’Ordre s’adresse aussi aux présidents de bureaux de vote qui siègeront le 25 mai prochain. Pour rappel, l’absence injustifiée d’un assesseur peut être sanctionnée d’une amende allant de 250 à 1.000 euros.

"Le patient doit aussi assumer ses responsabilités en évitant de mettre la relation avec son médecin en danger en lui demandant quelque chose qui n’est pas permis", estime sur les ondes de Radio 1 Michel Deneyer, vice-président de l’Ordre des médecins. D’après lui, un médecin qui signe régulièrement de faux certificats peut être suspendu pour une durée de deux semaines.