Funérailles d’Etat pour Jean-Luc Dehaene

Les obsèques nationales pour l’ancien Premier ministre et figure de proue du parti démocrate-chrétien flamand, décédé inopinément le 15 mai alors qu’il était en vacances en Bretagne, ont été célébrées ce vendredi en l’église Notre-Dame de Bonne Espérance à Vilvorde (Brabant flamand). En présence de dizaines de personnalités belges et étrangères. Un grand écran était installé sur le parvis de l’église de la commune dont Dehaene fut bourgmestre, afin de permettre aux habitants de suivre la cérémonie de près de 3 heures.

Jean-Luc Dehaene était très attaché à la commune brabançonne de Vilvorde, où il fut bourgmestre entre 2001 et 2007. C’est la raison pour laquelle sa famille avait souhaité que les funérailles soient célébrées en l’église principale de cette petite ville - et non pas dans une cathédrale -, bien qu’il s’agisse de funérailles d’Etat. Les 400 chaises que l’on était parvenu à placer dans l’église n'ont pas suffit à accueillir la grande foule venue assister à ces funérailles.

Un grand écran avait été installé sur le parvis de Notre-Dame de Bonne Espérance, afin que les habitants de Vilvorde et tous ceux qui souhaitaient rendre un dernier hommage au ministre d’Etat très populaire puissent suivre la cérémonie depuis l’extérieur. "Tout le monde est bienvenu", soulignait le bourgmestre de Vilvorde, Hans Bonte (SP.A).

L’ensemble des ténors politiques du nord et du sud du pays (notamment le Premier ministre Elio Di Rupo, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy et le ministre-président flamand Kris Peeters), la famille et les proches de Jean-Luc Dehaene, ainsi que de nombreux ambassadeurs étrangers étaient présents. Contrairement à ce qui avait été annoncé, la chancelière allemande Angela Merkel n'avait pu venir. Aucun membre de la famille royale n’était attendu, mais un représentant du Roi assistait aux funérailles.

Parmi les personnalités présentes figuraient aussi Michel D'Hooghe l’ancien président du Club Brugeois - un ami personnel de Jean-Luc Dehaene -, l’ancienne porte-parole de l’ex-Premier ministre, Moniek Delvou, tout comme l’administrateur-délégué de la biscuiterie Lotus, Jan Boone.

Ces derniers ont partiellement pris la parole pendant la cérémonie, tout comme le président du CD&V, Wouter Beke, et la députée européenne Marianne Thyssen (CD&V), qui avait siégé au Parlement européen aux côtés de Jean-Luc Dehaene.

La cérémonie, qui s’achevait vers 13h50, était accompagnée par le Brussels Philharmonic, l'ancien orchestre et le choeur de chambre de la radiotélévision publique flamande.