Le métro automatique doit faire son entrée à Bruxelles

La société régionale bruxelloise de transports en commun STIB débutera en juin - pendant les dimanche et lundi de Pentecôte - les travaux d’aménagement pour le nouveau métro sans conducteur, qui doit être opérationnel d’ici quelques années dans la capitale. A terme, il devrait arriver et repartir dans les stations toutes les 90 secondes, indique le quotidien Het Nieuwsblad.
© Reporters / Michel Gouverneur

La liaison de métro entre les stations Hermann-Debroux et Arts-Loi sera interrompue les 8 et 9 juin prochains. "Nous allons alors remplacer une partie des aiguillages par des modèles qui sont adéquats pour le nouveau métro automatique", indique An Van Hamme, porte-parole de la STIB.

"Les quais seront également renforcés, afin qu’ils puissent supporter le poids des futures portes du métro".

Van Hamme souligne que l’arrivée du métro automatique ne mettra pas au chômage les conducteurs de métro actuels. "Nous allons les réorienter vers d’autres fonctions au sein de notre entreprise. Ils pourront par exemple être chargés de l’accueil des passagers et clients dans les stations".

Pour l’instant, des rames de métro automatique ne sont encore prévues que pour les lignes 1 et 5, très fréquentées. D’ici 2019, une utilisation combinée de métros automatiques et de métros avec conducteurs devrait réduire le temps d’attente aux stations à un maximum de 2 minutes.

Trois ans plus tard, les lignes devraient être entièrement automatisées. La STIB investira 640 millions d’euros dans ce projet.