Le SP.A ravi d'avoir pu limiter les dégâts

"Nos résultats auraient pu encore être meilleurs, mais nous avons remonté la pente. Et j’en suis très content. Nous ne perdons quasi aucun siège". Pour le président du SP.A, Bruno Tobback, à l’avenir son parti devra "réunir la gauche, tout comme la N-VA a réuni les voix de la droite".

Les résultats partiels dont nous disposons montrent que les socialistes flamands réalisent un quasi statu quo. "Les résultats montrent que nous ne sommes pas les grands gagnants. L’opposition, aussi bien à gauche qu’à droite a engendré un succès et cela mérite le respect" a poursuivi Tobback qui a ainsi félicité aussi bien la N-VA que Groen.

"Il y a deux ans, alors que notre parti était au plus mal, nous avons pris nos responsabilités. Nous l’avons fait avec enthousiasme et succès" a ajouté le président du SP.A. Le SP.A semble se maintenir et ne perdrait pas ou peu de sièges.

Bruno Tobback reconnaît que l’initiative ne revient pas à son parti. Nous devons rester modeste et réaliste.

Pour le président du SP.A, Bruno Tobback, à l’avenir son parti devra "réunir la gauche, tout comme la N-VA a réuni les voix de la droite".