La liste noire des assurances s’allonge

A l’heure actuelle, les assureurs ont mis 215.000 clients sur leur liste noire. Il s’agit d’assurés qui ne parviennent pas à payer leur prime ou qui se sont rendus coupables de fraude. Ces derniers effectuent de fausses déclarations notamment en cas de sinistre. Ces deux dernières années, la liste noire des assurances en Belgique s’est nettement allongée.
BELGA/VAN ACCOM

En 2012 déjà, quelque 77.000 Belges avaient été ajoutés sur la liste noire. C’était une augmentation de 20% par rapport à l’année précédente. Et la tendance à la hausse se poursuit. Depuis le début de la crise en 2008, le nombre de personnes reprises dans cette liste a plus que doublé. En 2012, la liste noire reprenait un nombre record de 204.000 Belges.

Actuellement, le nombre de mauvais payeurs est passé à 215.000. Il s’agit à la fois d’assurés qui cessent de payer leur prime et de ceux qui ont fait de fausses déclarations lors de sinistres.

Wauthier Robyns de l’organisation Assuralia, qui regroupe les compagnies d’assurance, réclame donc des mesures. « Nous demandons avant tout de pouvoir avoir accès au registre national belge. Ainsi nous pourrons éviter de ne plus pouvoir retracer les assurés qui déménagent. Ces gens-là sont toujours placés sur la liste noire parce que nous ne savons pas où ils résident ».

« D’autre part, les contrats d’assurance sont renouvelés tacitement. Si vous n’avez pas pensé à temps à mettre fin à votre contrat et que vous ne voulez plus payer la couverture d’assurance, alors vous êtes catalogué pendant 3 ans comme mauvais payeur ». Wauthier Robyns souhaite donc des aménagements dans la règlementation.