Les chouettes sont de retour après une année catastrophique

Après une mauvaise année en 2013, la population de chouettes en Flandre a connu une croissance favorisée par un hiver doux et la hausse du nombre de souris. C’est ce qu’a constaté l’association environnementale Natuurpunt. Les chevêches et les chouettes effraies ont été les plus fécondes.
Sylwia Domaradzka / Barcroft Media

"2013 a été une année catastrophique pour la couvée des chouettes en Flandre", souligne l’expert Philippe Smets de Natuurpunt. "Très peu d’œufs ont été pondus, et de nombreux poussins n’ont pas survécu".

Mais après un hiver doux, une forte augmentation du nombre de noix et une véritable explosion de la population de souris, la tendance s’est inversée.

Les jeunes chevêches et chouettes effraies quittent en ce moment leurs nids. "C’est un mois plus tôt que lors d’année ‘normales’", souligne Philippe Smets. "Parallèlement, les pontes sont cette année plus grandes que d’habitude. Grâce aux bonnes conditions alimentaires, les chouettes prennent un risque supplémentaire et pondent un œuf de plus. Cette situation est bienvenue après une année sans reproduction".

Généralement, les chevêches pondent maximum cinq œufs par an. Mais cette année, six œufs ont été comptés à maintes reprises, voyant d’ailleurs six jeunes s’envoler quelques temps plus tard. Les chouettes effraies pondent également cinq à six œufs. Ce printemps, elles ont toutefois été plus productives, allant parfois jusqu’à huit œufs.