Aide spéciale à la jeunesse: 18% de jeunes en plus

L’an dernier, un total de 27.572 enfants et jeunes ont été en contact avec l’aide spéciale à la jeunesse en Flandre. Ces cinq dernières années, leur nombre a augmenté d’un cinquième, indique le rapport annuel de l’Aide à la jeunesse.

Quelque 39% des jeunes qui entrent en contact avec l’aide spéciale à la jeunesse sont âgés de 15 à 19 ans. Mais d’année en année il apparaît que ce sont des adolescents toujours plus jeunes qui ont besoin de ce soutien particulier.

A Anvers, on constate aussi que deux fois plus d’enfants et jeunes ont été placés que dans le reste des provinces de Flandre.

Stefaan Van Mulders, l’un des responsables de l’administration de l’Aide à la jeunesse, constate que l’on a « récemment entrepris un certain nombre de démarches pour redessiner l’aide à la jeunesse ». Il fait ainsi notamment allusion à la nécessité d’efforts accrus dans le domaine et demande un budget annuel de 10 millions d’euros supplémentaires pour affronter les problèmes les plus urgents.

« Nous voulons ainsi résorber les listes d’attente pour les jeunes enfants, et viser un temps d’attente nettement réduit pour les autres groupes d’âge. Un certain nombre de groupes-cible spécifiques requièrent notre attention. Je pense notamment au besoin d’un suivi pour les jeunes adultes et aux jeunes qui vivent une problématique complexe - notamment des filles. Il est clair que l’aide à la jeunesse ne se fait pas seulement dans le cadre d’une organisation publique. Nous voulons agir en collaboration avec les secteurs concernés, mais aussi avec les jeunes et leurs familles. Cela augmente les chances de réussite », conclut Stefaan Van Mulders.