Jan Becaus coopté au Sénat par la N-VA

Le conseil de parti des nationalistes flamands a décidé ce samedi de coopter au Sénat le journaliste et ancien présentateur du JT de la VRT, Jan Becaus (65 ans), mais aussi son ex-collègue de VTM Pol Van Den Driessche. Becaus, qui affirme n’avoir pas dévoilé ses préférences politiques pendant 29 ans pour raisons professionnelles, a présenté lui-même sa candidature à la N-VA.

A l’issue des élections du 25 mai, dont elle est sortie grande gagnante en Flandre, la N-VA a le droit d’envoyer un Sénat renouvelé deux personnes qu’elle coopte. Le conseil de parti a dévoilé ce samedi après-midi l’identité de ces personnes. Il s’agit de deux journalistes : Jan Becaus (photo) et Pol Van Den Driessche. Ce dernier a déjà siégé dans la Haute Assemblée par le passé.

"Pendant 29 ans, j'ai gardé pour moi mes opinions politiques, et cela ne m'a jamais posé problème. Mais maintenant je suis pensionné et je peux m'engager pour le parti qui a ma préférence depuis longtemps. C'est pourquoi je me suis porté candidat à la cooptation au Sénat", a expliqué Jan Becaus dans un communiqué divulgué par la N-VA.

L’intéressé est en vacances à l’étranger et ne pouvait être joint ce samedi après-midi pour un commentaire. « Il serait mieux que le Sénat soit totalement aboli, mais les partis du gouvernement sortant ont décidé de conserver cette Assemblée. Je le regrette, mais c’est ainsi », écrit encore le journaliste retraité, qui avait débuté en 1984 à la VRT et était notamment spécialiste de sujets comme le Vatican et la famille royale.

Becaus n'est pas le seul ancien journaliste de la VRT à avoir rejoint les rangs des nationalistes flamands. L'ancien rédacteur en chef Siegfried Bracke et la présentatrice de la chaîne radio culturelle Klara, Manuela Van Werde, ont aussi franchi le pas dans le passé.

Quant au journaliste Pol Van Den Driessche (photo), sa désignation comme sénateur coopté par la N-VA est moins surprenante. Il n'avait pas réussi à être élu à la Chambre en Flandre occidentale, où il poussait la liste. Le parti souligne ne pas vouloir se passer de son expérience.

"Je suis extrêmement reconnaissant au conseil du parti de me donner cette chance", a réagi Van Den Driessche. Il continuera par ailleurs d'être actif comme conseiller de communication à la N-VA.