Tempête de grêle: le fonds des calamités pourrait intervenir

Les propriétaires de véhicules ayant subi des dommages suite aux averses de grêle qui ont balayé le pays durant le week-end de Pentecôte pourront sans doute demander une indemnisation au Fonds des calamités. La tempête sera probablement reconnue comme catastrophe naturelle.

"Nous avons demandé à toutes les communes de nous livrer un bilan des dégâts d’ici le 25 juin", explique Wim Claes du Fonds des calamités. "Grâce aux photos, nous pourrons déterminer si les critères remplissent suffisamment les conditions nécessaires à la  reconnaissance d'une catastrophe naturelle".

Les automobilistes dont le véhicule a été endommagé par la grêle pourront sans doute demander d’être indemnisés. "Nous ne connaissons pas encore le nom des communes qui seront reconnues, mais si elles le sont, les habitants pourront introduire un dossier en rapport avec leur voiture", précise Wim Claes. "Un expert viendra alors vérifier les dommages en question".

Les personnes qui ne possèdent pas d’assurance omnium pourront également faire appel à une indemnisation. "Il ne s’agit pas de la somme complète. Nous sommes un fonds d’urgence. Nous offrons aux gens le minimum afin qu’ils ne soient pas freinés par la situation. La somme reste moins élevée que celle des assurances".

D’après les dernières estimations, environ 42.000 voitures ont été endommagées par la grêle.

02014