Première victoire des Diables au Mondial

Dans le premier match du groupe H de la Coupe du monde au Brésil, la Belgique a réussi à inverser la tendance pour s'imposer 2-1 face à l'Algérie, qui menait 0-1 à la mi-temps. Après une première période insipide, qui avait vu l'Algérie mener à la marque sur penalty, les Diables Rouges ont trouvé un second souffle avec l'entrée au jeu de Mertens, Origi et Fellaini, donnant l'occasion au premier et dernier cités d'offrir une première victoire à la Belgique. Dans l’autre rencontre du groupe, la Russie et la Corée du Sud ont partagé 1-1, tout profit pour l’équipe belge.

Pour leur première rencontre de Coupe du monde depuis douze ans et leur huitième de finale perdu devant le Brésil lors du Mondial 2002, les Belges n'ont guère été à la fête en première mi-temps. Face à des Fennecs très agressifs et volontaires, les Diables ne parvenaient pas à trouver de la profondeur dans leur jeu.

Hormis deux tirs non cadrés - un de Van Buyten (17e) et un autre de Mahrez (18e) - il fallait attendre la 21e minute pour voir Witsel inquiéter M'Bohli d'un envoi de loin. Deux minutes plus tard, sur l'un des rares débordements algériens, Vertonghen commettait une faute flagrante du bras sur son opposant, entraînant un penalty inutile. Feghouli (photo) se faisait justice lui-même trompant Courtois à contre-pied (25e). La réaction belge était timide, avec une nouvelle frappe de Witsel, un coup-franc trop enlevé de Vertonghen et un tir sur le gardien de Chadli, insuffisant pour renverser la tendance avant le retour des vestiaires.

L'entrée au jeu de Mertens en début de seconde période donnait d'entrée plus de vivacité à l'attaque belge, qui butait toutefois toujours sur la défense bien regroupée des hommes d'Halilhodzic. Sur le premier coup de coin de l'Algérie, Medjani était bien près de doubler l'avance sur une reprise de la tête, avant qu'Origi ne remplace un Lukaku inexistant. Le jeune attaquant de Lille s'illustrait de suite en s'isolant devant M'Bohli, mais perdait son duel en face-à-face avec le portier de Sofia.

Au pied du mur Wilmots utilisait sa dernière cartouche en faisant rentrer Fellaini en pointe en remplacement de Dembélé (65e). Un changement gagnant puisque le joueur de Manchester United prolongeait de la tête un centre millimétré de De Bruyne pour ramener l'égalité (70e).

Un beau travail défensif de De Bruyne permettait ensuite à Hazard de filer vers le but adverse. Le meneur de Chelsea adressait un bel assist à Mertens qui fusillait sans pitié M'Bohli pour arracher les trois points de la victoire (80e).

Plus tard dans la soirée, la Russie et la Corée du Sud ont partagé 1-1, tout profit pour l’équipe belge qui occupe seule la tête du groupe H avec trois points. Dimanche, la Belgique rencontrera la Russie à Rio de Janeiro (18h heure belge) et la Corée du Sud le jeudi 26 à Sao Paulo (22h heure belge).

Trois changements gagnants pour Marc Wilmots

L’entraîneur belge a signé trois changements gagnants en deuxième période du match entre la Belgique et l'Algérie, permettant à ses hommes de renverser la vapeur alors qu'ils étaient menés 0-1 au score après la première mi-temps.

"On savait que ce serait un match difficile. Il n'y avait pas beaucoup d'espaces en première mi-temps. Puis une petite erreur et en Coupe du monde cela se paye cash", a expliqué le coach des Diables Rouges directement après la fin du match.

"J'avais affiché un grand papier dans les vestiaires qui indiquait que c'était le banc qui ferait la différence", a poursuivi Wilmots. "Si la première mi-temps ne fut pas terrible, nous avons quand même eu 67% de possession de la balle. L'Algérie a eu une occasion et nous deux-trois. J'avais dit aux joueurs qu'il fallait rester patient pour avoir les trois points. C'est aussi une équipe jeune, que j'ai vu très nerveuse et stressée en abordant la rencontre. Un peu comme contre la Tunisie en match amical, ils n'ont pas réussi à bien rentrer dans le match. Mais ils ont bien fatigué l'adversaire qui a même eu des crampes en fin de match."

"Agréable de marquer en Coupe du Monde"

"Marquer en Coupe du monde est particulièrement agréable", a reconnu Dries Mertens (grande photo), premier buteur des Diables Rouges dans ce Mondial 2014. Monté au jeu au début de la 2e période, il a mis 25 minutes pour obtenir l'égalisation face à l'Algérie (70e) avant que Fellaini, dix minutes plus tard, n'offre le succès à la Belgique (2-1). "Ma famille est ici et cela rend tout ceci spécial. C'est beau pour moi et c'est beau pour la Belgique."

Mertens n'était que remplaçant au coup d'envoi. "Evidemment, j'aimerais bien débuter la prochaine fois, mais c'est le choix de l'entraîneur et je dois l'accepter. On n'a pas que 11 bons joueurs, on en a 23. Chacun est capable de faire quelque chose. Au début, ce fut un peu difficile. L'Algérie ne faisait que défendre. A la fin ils étaient fatigués. Et à 1-1, on a eu la force de faire 2-1. On doit être contents. Nous avons gagné trois points. C'est déjà un bout de chemin et cela donne de la confiance pour le prochain match que nous voulons aussi gagner."