Les Gantois rassemblent 4.000 euros pour une restauration

Le Musée gantois d’Archéologie industrielle et du Textile (MIAT) a reçu 4.120 euros de 132 particuliers gantois pour restaurer une toile de 1910 (photo), qui annonçait l’exposition internationale de Gand de 1913. C’est le premier projet de financement participatif ou "crowdfunding" pour la restauration d’un tableau en Flandre.

La toile de Joseph Cornelis, peinte en 1910, avait pour but d’annoncer l’exposition internationale qui allait se tenir à Gand (Flandre orientale) trois ans plus tard. Elle présente des figures allégoriques, comme la Vierge de Gand, un bourgeois en armure, des lions et une vue panoramique du futur terrain d’exposition.

"A la suite d’une première restauration, il y a 10 ans, une seconde restauration était nécessaire", expliquait Sofie De Schampheleire du Musée d’Archéologie industrielle et du textile (MIAT). "Nous avons divisé le tableau de 4 mètres de haut sur 8 mètres de large en morceaux d’une valeur de 10 euros chacun".

Des "maîtres" ont alors adopté un ou plusieurs morceaux du tableau. Le photographe Michiel Hendryckx a pris la direction du projet, comme bénévole, et a tiré le portrait de tous ces "maîtres", avec leur famille ou des amis, posant devant la grande toile.

Via le projet de financement participatif, le MIAT (photo) n’a pas seulement voulu solliciter l’aide des Gantois. "Pour le Musée, c’est aussi une manière de présenter son histoire à un plus large public", précise Sofie De Schampheleire.

Le tableau restauré a été présenté ce jeudi par les donateurs, l’échevine gantoise de la Culture Annelies Storms (SP.A) et le restaurateur Bart Verbeke. "Grâce à cette démarche autonome du MIAT, d’autres projets expérimentaux verront le jour dans le cadre d’une participation financière du public", estime l’échevine Storms.