Les députés fédéraux ont prêté serment

Les élus à la Chambre lors du scrutin fédéral du 25 mai, dont un nombre important de nouveaux venus - surtout à la N-VA - , ont prêté serment ce jeudi en fin d’après-midi. L’informateur Bart De Wever a failli rater la prestation de serment parce qu’il a été impliqué dans un accident de la route sur le chemin. Seul incident à signaler : Filip Dewinter (Vlaams Belang) a d’abord juré fidélité à la Flandre et au peuple flamand, avant d’utiliser la formule consacrée pour que sa prestation de serment soit valable.

Des 150 députés élus à la Chambre le 25 mai, 149 ont prêté serment ce jeudi, Laurent Devin (PS) étant excusé. Les uns l'ont fait dans leur langue, les autres dans les deux langues voire dans les trois langues nationales (français, néerlandais et allemand). C’est la ministre fédérale démissionnaire Laurette Onkelinx (PS), de l’arrondissement de Bruxelles, qui a prêté serment en premier vers 17h, dans les 3 langues.

Raoul Hedebouw (PTB), élu de Liège, a prêté serment d'abord en néerlandais (au lieu du français). Ce choix n'aura toutefois pas de conséquence sur l'appartenance linguistique du député. "Nous sommes des parlementaires nationaux et nous représentons tous les travailleurs ce de pays", a-t-il expliqué après la séance.

Bloqué pendant quelques temps sur la route par un accident dans lequel était impliqué sa voiture, le président de la N-VA Bart De Wever (photo) est finalement arrivé dans l’hémicycle à temps pour pouvoir encore prêter serment.

Un seul incident à relever : Filip Dewinter, l'un des trois élus du parti flamand d’extrême-droite Vlaams Belang, a d'abord juré fidélité à la Flandre et au peuple flamand. Il a lui-même demandé à prêter serment ensuite dans la formule constitutionnelle, et seule valable: « Je jure d'observer la Constitution".

Nettement plus d’hommes que de femmes

Les 150 députés, dont une partie siégent pour la première fois à la Chambre, se répartissent en 91 hommes et 59 femmes. 87 d'entre eux sont néerlandophones et 63 appartiennent au rôle linguistique francophone.

La N-VA dispose du groupe le plus important, avec 33 sièges (+6 par rapport à la législature précédente). Elle devance ainsi de dix sièges la deuxième formation, le PS (23, -3).

Le doyen est l'ancien sénateur Francis Delpérée (CDH, photo), âgé de 72 ans, alors que la benjamine est Yoleen Van Camp (N-VA), née en août 1987 et élue dans la circonscription d'Anvers.