Les commerçants indépendants se raréfient

En Belgique, le nombre de commerçants indépendants a diminué ces dernières années. En raison d’un changement des habitudes de consommation, notamment, la fermeture des petits commerces a été accélérée. C’est ce qui ressort des données du bureau d’informations commerciales Graydon Belgium, relayées par le quotidien financier De Tijd.

Depuis l'an 2000, quelque 36% des boucheries, 30% des poissonneries, 23% des boulangeries, 19,5% des épiceries et 30% des librairies ont dû mettre la clé sous le paillasson.

Les boutiques de vêtements (-7%) et de chaussures (-20%) sont également moins nombreuses qu’il y a une quinzaine d’années. Une partie de ce marché a été récupérée par les supermarchés de proximité, dont le nombre a par contre augmenté de 64%.

Le changement des habitudes de consommation a accéléré la fermeture des petits commerces, indique une étude du bureau Graydon Belgium. Les gens se marient moins qu'avant et ne déposent plus de listes de mariage, par exemple. Ils font leurs courses dans les grandes surfaces ou en ligne plutôt que dans les petits magasins ou boutiques de quartier.

D’autre part, les jeunes sont de moins en moins attirés par des métiers comme boulanger ou boucher, souligne encore le quotidien De Tijd.