"24% des logiciels illégaux en Belgique"

L’étude bisannuelle BSA Global Software Survey, menée par l’association BSA/The Software Alliance qui défend les intérêts de l’industrie informatique spécialisée, précise que la valeur commerciale de ces logiciels qui ne sont pas sous une licence correcte se chiffre à 172 millions d’euros.
AP2013

L’étude sur les logiciels menée tous les deux ans par l’association BSA/The Software Alliance - qui défend les intérêts de l’industrie informatique spécialisée - a cette fois interrogé des utilisateurs d’ordinateurs dans 34 pays différents. Parmi ces derniers, il y avait 22.000 consommateurs et utilisateurs d’affaires, mais aussi plus de 2.000 managers en technologies de l’information.

L’étude a révélé que 64% des utilisateurs de matériel informatique sont inquiets par rapport à l’accès non-autorisé que les pirates parviennent à se frayer, et 59% de ces mêmes utilisateurs craignent de perdre des données informatiques sauvegardées.

L’alliance BSA a également constaté que seulement 35% des entreprises dans le monde entier suivent une politique stricte d’utilisation de logiciels légaux. L’an dernier, 24% de tous les logiciels installés en Belgique n’étaient ainsi pas dotés d’une licence correcte.

Au début de 2014, l’association BSA a donc lancé une campagne de sensibilisation au fair-play en Belgique. Elle voulait ainsi attirer l’attention sur les dangers de l’utilisation de logiciels illégaux. Une partie de la campagne ciblait plus particulièrement les activités sur les médias sociaux, et notamment les sites internet, publicités en ligne, checklists et actions locales sur des terrains d’entreprises qui y sont menées.

AP2002