Un 9 sur 9 difficilement acquis par les Diables

La Belgique termine en tête du groupe H du Mondial 2014 après avoir battu la Corée du Sud 1-0 jeudi à Sao Paulo. Les Diables Rouges, qui ont remporté leurs trois matches de poule pour la première fois de leur histoire, affronteront en 8e de finale les Etats-Unis mardi à Salvador de Bahia.

Pour ce duel face à la Corée du Sud, Marc Wilmots avait procédé à sept modifications dans son onze de base, par rapport au match gagné dimanche contre la Russie (1-0), qui avait ouvert les portes des 8e de finale. C'est ainsi qu'Adnan Januzaj, la star montante de Manchester United, fêtait sa première cap. Kevin Mirallas était lui aligné en pointe, Romelu Lukaku et Divock Origi débutant sur le banc.

Les Diables ne parvenaient pas à faire la différence en première mi-temps. Dries Mertens manquait une superbe occasion à la 25e minute. A la demi-heure, Ki, d'un puissant tir à ras de terre, forçait Courtois à la détente, et sur le corner qui suivit, Steven Defour sauvait les siens sur sa ligne.

Et les choses ne s’arrangent pas pour les Diables avec l’exclusion à la 45è minute du même Steven Dufour pour avoir posé ses crampons sur le tibia de Kim Shin-Wook.

Avec Chadli et surtout Origi montés au jeu à la mi-temps, les Diables reprennent du poil de la bête en seconde période.
Comme lors des deux premiers matches des Belges, il fallut attendre les 20 dernières minutes pour voir les Diables faire trembler les filets, alors que Courtois avait été sauvé par sa transversale sur un centre-tir de Son Heung-Min à l'heure de jeu.

Le but tombait à la 77e. Origi décochait un puissant tir à ras de terre, que le gardien coréen ne pouvait que repousser. Vertonghen avait suivi et envoyait le cuir au fond des filets, permettant à la Belgique de signer leur premier 9/9 en Coupe du monde. Et aussi de terminer à la 1e place du groupe H, synonyme de 8e contre les Etats-Unis mardi.

Dans le même groupe, l''Algérie, qui a terminé 2e avec 4 points, devant la Russie (2) et la Corée du Sud (1) affrontera l’Allemagne.

"Le groupe s'est arraché pour décrocher cette victoire"

Un tournoi de Coupe du monde c'est long, Marc Wilmots le sait et c'est pour cela, qu'en vue des 8e de finale, "et même au-delà", avait-il indiqué, il avait mis au repos une partie de ses titulaires. "Nous avions deux principes avant d'entamer le match: gagner et faire tourner l'effectif", a expliqué Wilmots devant la caméra de la RTBF.

"Le premier quart d'heure fut difficile, puis nous sommes bien rentrés dans le match et nous avons cette belle occasion de Dries Mertens. Le fait de match arrive en fin de première période. J'accorde qu'il n'y a pas de discussion. Steven Defour arrive trop tard. C'est dommage parce qu'il était bien. Je ne pense pas qu'il a voulu faire mal. Maintenant on verra ce que décidera la Fifa."

Obligé de modifier ses consignes durant le repos suite à cette exclusion, la solution est apparue comme simple pour le sélectionneur belge. "Quand tu as ce genre de problème, tu sais qu'il faut jouer avec deux lignes de quatre et avec un attaquant seul en pointe. J'ai demandé de fermer les espaces au centre et de garder les côtés ouverts. J'ai aussi opté pour changer la taille des offensifs et de profiter de la profondeur et vitesse de Chadli et Origi. Même à dix, on a vu une Belgique qui voulait marquer. Parfois même de manière un peu naïve, puisque je les ai vus se porter à cinq devant alors que n'étions que dix. Mais ils ont fait preuve d'envie et de beaucoup de qualités. Le groupe s'est arraché pour décrocher cette victoire", selon Wilmots.

AFP

Auteur de l'unique but face à la Corée du Sud jeudi à Sao Paulo, Jan Vertonghen parle d’un moment très spécial. "C'est incroyable de marquer en tant que capitaine contre la Corée du Sud. C'est magique", a déclaré Jan Vertonghen au micro de la RTBF.

"Quand j'ai vu Divock, je lui ai demandé de me faire un assist mais il a frappé et il a eu raison. Puis j'ai marqué comme un vrai attaquant".

En terminant à la 1e place du groupe H, la Belgique a rejoint les Etats-Unis en 8e de finale. "Sur papier, c'est mieux que l'Allemagne. Mais les Etats-Unis ont prouvé qu'ils étaient très forts. Ce sera très difficile, mais nous sommes les favoris et nous voulons aller en quarts de finale. On doit gagner ce match", a dit le joueur de Tottenham.