La douleur peut désormais être objectivement mesurée

C’est une primeur mondiale dans le domaine médical : l’hôpital universitaire d’Anvers (UZA) utilise deux nouvelles machines qui permettent de mesurer la douleur de façon objective. L’intensité de la douleur est déterminée grâce un capteur digital. Cette technique permettrait de lutter plus adéquatement contre la douleur.
McPHOTO / INSADCO / Bilderbox

Les deux machines, de fabrication israélienne, ont été utilisées à Anvers depuis mars dernier auprès de cent patients environ.

Le capteur digital mesure sept paramètres du système nerveux autonome, comme l’irrigation sanguine ou la résistance de la peau. Le résultat est enregistré dans un index de la douleur, qui relate l’intensité de la souffrance ressentie par le patient.

Cela fait des dizaines d’années que les scientifiques cherchent à mesurer la douleur de façon objective. Jusqu’à présent, les patients devaient eux-mêmes attribuer un chiffre de 0 à 10, une technique qui livrait des résultats subjectifs et nuancés.

"Il s’agit d’une réelle percée dans la recherche sur la douleur", estime le professeur Guy Hans, de l’UZA, soulignant que ce genre de machine permet également de déterminer la souffrance d’un patient qui se trouve dans un sommeil prolongé.

"En effectuant de nombreuses mesures avec ces machines, nous pourrons établir des valeurs de référence. Je crois qu’à l’avenir, ces mesures pourront servir dans un traitement standard".