Plusieurs camps scouts évacués suite aux intempéries

Deux camps de mouvements de jeunesse ont dû être évacués mercredi soir et en début de nuit de mercredi à jeudi à Han-sur-Lesse et Eprave (en province de Namur) en raison de la pluie qui s'abat depuis deux jours sans discontinuer sur la Belgique. Par ailleurs, une soixantaine de scouts ont été relogés dans une grange à Neupré.

Les pompiers de Rochefort sont intervenus mercredi vers 22h30 et au-delà de minuit pour ces camps qui avaient planté leurs tentes en bordure de rivière.

Ils ont été évacués de manière préventive et non pas dans l'urgence, selon les précisions de François Bellot.

Aucun incident n'est à déplorer. "Plus de 300 jeunes étaient exposés aux inondations sur la commune de Rochefort.

Une soixantaine d'enfants originaires de Knokke qui campaient à Eprave ont été évacués avec des véhicules de pompiers et relogés dans une salle de l'asbl Accueil Famenne", a-t-il expliqué.

300 autres jeunes campaient non loin de là, à Han-sur-Lesse. "Les plus jeunes (entre 9 et 12 ans) qui étaient aussi les plus proches de la rivière ont été évacués et hébergés chez le propriétaire de la parcelle qui avait la possibilité de les accueillir.

Il y en avait une soixantaine", a-t-il encore détaillé. Ces animés étaient également originaires de Flandre et ont levé le camp avec un jour d'avance puisqu'ils devaient partir jeudi. Quelque 120 animés ont donc été évacués.

Une soixantaine de scouts relogés dans une grange à Neupré

Une soixantaine de scouts, âgé entre 12 et 16 ans, et leur dix accompagnateurs ont été relogés mercredi vers 23h30 dans une grange de Neupré (Liège) à la suite de l'évacuation, par les pompiers, de leur camp menacé par la montée de l'Ourthe, a-t-on expliqué à la zone de police Seraing-Neupré.

Mercredi peu après 22 heures, les organisateurs du camp scout se déroulant rue Rosière à Plainevaux (Neupré) ont prévenu les secours de la montée de l'Ourthe et des risques d'inondation qu'ils encourraient. Les pompiers ont alors décidé de faire évacuer les lieux.

Le plan d'urgence communal a été mis en route par Arthur Cortis, le bourgmestre de la localité, mais le propriétaire du terrain où ils sont accueillis les a relogés dans une grange. Le plan d'urgence a alors été rapidement levé.

Les scouts ont décidé de poursuivre le camp et resteront dans la grange le temps que les conditions climatiques s'améliorent.
Il s'agit de la première évacuation d'un camp de mouvements de jeunesse en 13 ans, assure Arthur Cortis.

Seule la Vesdre encore en situation d'alerte

Seule la Vesdre était encore en situation d'alerte de crue jeudi à 07h30, selon le Service d'études hydrologiques (SETHY) de la Direction générale des Voies hydrauliques. La situation devrait toutefois se normaliser dans le courant de la journée.

Les fortes précipitations ont continué à faire monter le niveau des cours d'eau en Région wallonne durant la nuit de mercredi à jeudi mais jeudi à 07h30 seules la Vesdre et son affluent, la Hoëgne, qui étaient en phase de pré-alerte de crue mercredi soir, se trouvaient en phase d'alerte de crue.

Le niveau des eaux est monté très rapidement durant la nuit, mais la situation devrait également se normaliser rapidement dans le courant de la matinée. Jeudi à 07h30, les niveaux étaient déjà en cours de stabilisation sur la Vesdre et s'orientaient à la baisse sur la Hoëgne

Ailleurs en Région wallonne, la situation est revenue à la normale. Les précipitations devraient diminuer dans la journée.

Les importantes précipitations qui tombent sur la Belgique depuis plus de deux jours ont provoqué l'évacuation de plusieurs camps scouts en Région wallonne mais également d'un camp de surf au Coq.