"Un accord dès la semaine prochaine est possible"

"J’espère pouvoir aboutir à la formation d’un nouveau gouvernement flamand, dès la semaine prochaine" a déclaré Bart De Wever en marge de la fête de la Communauté flamande à l’Hôtel de ville de Bruxelles. D’autres sources, proches de la N-VA confirment que l’on serait proche d’un accord.

Traditionnellement, lors d’une année électorale, le nouveau gouvernement flamand est formé avant le 11 juillet, jour de la fête de la communauté flamande.

Cette fois-ci ce n’est pas le cas. Les négociations entre N-VA et CD&V en vue de la formation d’une coalition durent plus longtemps que d’habitude. La pierre d’achoppement est le budget et aussi la gestion des nouvelles compétences accordées aux entités fédérées suite à la sixième réforme de l’Etat.

Aujourd’hui, 11 juillet oblige, les négociations sont interrompues mais elles reprendront ce week-end.

N-VA et CD&V ne sont toujours pas parvenus à un accord de majorité. "Ce sera un week-end chargé" a laissé entendre Kris Peeters (CD&V), le ministre-président sortant.

Lors de son arrivée à l’hôtel de ville de Bruxelles, Bart De Wever s’est voulu très optimiste. "Ce sont les négociations les plus difficiles que j’ai menées au niveau flamand, mais j’espère pouvoir aboutir la semaine prochaine".

Bart De Wever n’a pas voulu donner le nom du futur ministre-président. "Nous négocions d’abord sur le contenu et ensuite seulement sur la répartition des portefeuilles. Je ne ferai aucun déclaration qui rendrait les négociations encore plus difficiles" a ajouté De Wever.

Le président de la N-VA s’est voulu très discret également sur les négociations au niveau de la formation d’un gouvernement fédéral. "J’y suis toujours impliqué mais cela se passe dans la discrétion et cela doit rester ainsi". 

L'informateur au niveau fédéral, Charles Michel est attendu lundi chez le Roi pour faire rapport de sa mission.