La chasse aux lapins du Belvédère est ouverte

Le roi Albert et la reine Paola ont obtenu une dérogation de 6 mois de l’Institut bruxellois pour la gestion de l’environnement pour chasser un maximum de 50 lapins de garenne qui pullulent dans le domaine à Laeken, où résident le couple royal. Les rongeurs font de gros dégâts aux plantations de la reine.

Vincent Pardoen, le conseiller du roi Albert, a obtenu au printemps une dérogation de 6 mois pour chasser le lapin de garenne dans le domaine du Belvédère à Laeken. Cette dérogation émanant de l’Institut bruxellois pour la gestion de l’environnement est entrée en vigueur lors de sa parution au Moniteur belge, le 23 juillet. Elle sera valable jusqu’au 26 janvier 2015 et concerne un maximum de 50 lapins.

Le lapin de garenne est une espèce qui peut être chassée en Flandre et en Wallonie, mais qui est par contre protégée en Région bruxelloise. Conséquence, ce petit mammifère sauvage pullule dans le nord de la capitale, et notamment à Laeken où se trouve le domaine du Belvédère, la partie du parc royal occupée par les anciens souverains Albert et Paola (photo).

Circonstance aggravante, le rongeur ferait d’énormes dégâts aux plantations du domaine, dans lequel la reine Paola affectionne surtout les rosiers. Même les renards ne seraient plus parvenus plus à endiguer la reproduction des lapins.

Détail piquant, la dérogation ne préciserait pas comment doit se faire la destruction d’un maximum de 50 lapins en 6 mois. Le roi pourra-t-il donc choisir entre le fusil, des pièges ou alors du poison ?