Les intempéries touchent surtout le Brabant wallon

Les fortes pluies qui se sont abattues dès mardi après-midi sur une grande partie de la Belgique ont entraîné des inondations essentiellement en Brabant wallon, en Brabant flamand et dans le Limbourg. La commune d’Ittre (Brabant wallon) a été la plus touchée. Le plan provincial d’urgence a été décrété pendant plusieurs heures.

La phase d'alerte de crue pour le canal Bruxelles-Charleroi a été levée mercredi en début de matinée, indiquait le Service d'études hydrologiques (SETHY) de la Direction générale des Voies hydrauliques. Cette alerte avait été enclenchée mardi à la suite des fortes précipitations qui se sont abattues sur la région du Brabant wallon dans l'après-midi.

Un important orage à Braine-l'Alleud a entraîné mardi soir le débordement du Hain, notamment à Braîne-le-Château, Clabecq et Ittre. Dans ces deux communes, quelque 400 personnes ont été évacuées en raison d'importantes inondations. A Ittre, où le plan communal d'urgence a été déclenché pendant plusieurs heures, les habitants sinistrés ont pu se rendre au centre d'accueil ouvert dans une salle de la commune. De nombreux pompiers ont été mobilisés sur l'ensemble de la région.

Dans le courant de la nuit, le plan provincial d'urgence déclenché mardi soir a été levé. Ce mercredi matin, tous les corps de pompiers du Brabant wallon poursuivaient les opérations de nettoyage de voiries et de vidanges de caves, qui devraient se prolonger durant toute la journée. La région de Nivelles est la seule de la province à avoir été relativement épargnée par les intempéries.

Les intempéries et inondations n’ont, heureusement, fait aucune victime, mais d’énormes dégâts.

Dans le Brabant flamand et Limbourg aussi

Dans la commune brabançonne flamande de Glabbeek, deux gros orages ont causé des inondations. Le plan d’urgence a été décrété. Pareille situation ne se serait encore jamais produite dans la commune, indiquait son bourgmestre Peter Reekmans.

Les pompiers d’Overijse ont reçu des dizaines d’appels pour dégâts des eaux et des coulées de boue dans les rues de la commune et de celle de Tervuren, avoisinante. Dans le centre de Rhode-Saint-Genèse, plusieurs bâtiments ont été inondés.

Les pompiers limbourgeois ont également reçu des centaines d’appels dans l’après-midi de mardi. Les égouts ne parvenaient plus à absorber les quantités d’eau, inondant ainsi les rues. Les dégâts ont été les plus importants à Genk et Houthalen.

A Zutendaal et Neerpelt (photo), deux camps de scouts ont dû être évacués. La Croix Rouge a été sollicitée pour transporter les jeunes dans un endroit sécurisé. A Hasselt également, des rues ont été inondées et les pompiers ont dû protéger les habitations avec des sacs de sable.