Nettement moins de mariages blancs

L’Office des étrangers a pu empêcher 7.300 mariages l’an dernier parce que l’un des époux désirait seulement obtenir un titre de séjour par ce moyen. C’est une diminution de 25% par rapport à 2012. Elle est notamment due au renforcement de la législation, indiquent les quotidiens De Standaard et Het Nieuwsblad.

Le renforcement de la législation relative au regroupement familial a entrainé une diminution du nombre de mariages blancs. L'Office des étrangers a pu empêcher l’an dernier quelque 7.300 mariages parce que l’un des époux désirait uniquement obtenir un titre de séjour par ce moyen.

Il s'agit d'une diminution de 25% du nombre de mariages blancs empêchés par rapport à l'année 2012. "C'est encourageant. Le plan d'action semble fonctionner", se félicite la Secrétaire d'Etat à l'Immigration en affaires courantes Maggie De Block (Open VLD).

Le nombre de mariages suspects était en augmentation depuis 2004. Ils concernent principalement les Marocains (un quart des cas), puis les Algériens et les Turcs.

Le durcissement de la législation aurait contribué à faire baisser le nombre des mariages blancs de 9.064 en 2012 à 7.278 en 2013. Les condamnations sont ainsi passées de maximum trois mois à trois ans, tandis que le montant maximal des amendes est passé de 600 à 3.000 euros. De plus, le juge a dorénavant la possibilité de déclarer un mariage non valable et d'expulser la personne concernée de notre pays.