Le groupe Dexia a perdu 329 millions d’euros

Au cours du premier semestre de 2014, le groupe franco-belge a encaissé une perte nette de 329 millions d’euros, contre un résultat net de -178 millions d’euros au second semestre 2013, malgré l’impact positif - à hauteur de 60 millions d’euros - de plus-values sur des cessions d’entité, a annoncé Dexia ce vendredi.
AP2009

La perte nette se monte à 145 millions d'euros au deuxième trimestre de cette année, après une perte de 184 millions d’euros au cours des trois premiers mois de 2014.

Sur ce résultat net de -329 millions d'euros, -178 millions sont attribuables aux éléments récurrents; -210 millions sont liés à des éléments de volatilité comptable, et 60 millions ont été générés par des éléments non-récurrents, explique Dexia, qui souligne l'amélioration progressive de son résultat récurrent.

Le groupe franco-belge, qui fait l'objet d'un plan de résolution ordonnée, précise avoir réalisé au cours du premier semestre de cette année l'ensemble des cessions prévues dans ce plan. Dexia a ainsi cédé Dexia Asset Management à New York Life Investments, pour un prix ferme de 380 millions d'euros, ainsi que sa participation dans Popular Banca Privada.

La banque résiduelle a par ailleurs profité de conditions de marché favorables pour céder 484 millions d'euros d'actifs au cours des six premiers mois de l'année, ce qui lui a permis de poursuivre la réduction de son profil de risque. Le groupe a également accéléré le remboursement de prêts et d'obligations pour un montant de 253 millions d'euros.

Dexia souligne encore avoir vu sa situation de liquidité s'améliorer "sensiblement" au cours du semestre écoulé, tant du point de vue des volumes que du coût et de la durée des financements levés.